Mon utérus m'appartient, je suis célibataire et je veux des enfants

Crédit photo: Unsplash

J’ai 30 ans, je suis célibataire et je veux des enfants! Sauf que la société ne pense pas comme moi. Alors que mon horloge biologique fait « tic tac tic tac » très très rapidement, le géniteur, lui, n’est pas encore dans ma vie.

Le plan, c’est de tomber enceinte dans la prochaine année; papa dans le portrait ou pas! Sauf que c’est un plan que je garde pour moi, parce que j'entends déjà les gens me parler de ô combien c’est difficile d'élever des enfants seule et me dresser la liste de toutes les épreuves que j’aurai à traverser. Toutefois, certaines personnes très très proches de moi savent que je veux des enfants dans les prochaines années et que le plan ne dépend pas de la présence d’un géniteur.

Quand on est célibataire, c’est la société entière qui envoie des messages contradictoires aux femmes dans ma situation. Mes patrons me parlent de mes collègues et de celles qui partiront bientôt en congé de maternité, selon eux. (Je ne fais pas partie la liste!) Dans une rencontre avec une collègue, nous parlions des mamans et des non-mamans. À un moment, ma collègue a lancé à mon endroit: « Toi, tu n'es pas près de tomber enceinte! »

Ah oui, j’oubliais: parce que je suis célibataire, je n’ai donc pas de relations sexuelles et il n’y a pas de risque que je tombe enceinte. Pire encore, le désir d'être maman et l'horloge biologique, ça existe juste pour les femmes en couple. Ça apparaît en tombant amoureux. Oups, je dois être amoureuse alors!

Sérieux #LesGens, gardez vos commentaires pour vous! Oui, je veux des enfants, oui, je planifie le tout rapidement. Oui, ce sera plus difficile qu’à deux, oui, j’aurai parfois besoin d’aide externe. Mais à regarder les couples malheureux qui se séparent, je ne crois pas qu’un modèle de famille soit mieux qu’un autre.

Je suis grandement découragée par tous ceux qui essaient de décider à ma place. Qui nient ma vision de la parentalité. Qui pensent qu'il est absolument essentiel pour les enfants d'avoir « une figure paternelle » dans la maison avec eux. Comme si, dans son quotidien, mon enfant n'aura pas - de toute façon - accès à plusieurs figures masculines. Ironiquement, ces hommes sont d'ailleurs probablement de meilleurs modèles que l'homme avec qui je me caserais en vitesse simplement pour faire des enfants et être en couple parce que c'est la norme.

Ce qui est encore plus drôle, c'est cette espèce de perception qu'il est impossible pour moi de tomber enceinte. Il semblerait que je n'ai pas de vie sexuelle parce que je suis célibataire et que, selon la perception des autres, il m'est donc impossible de vivre une grossesse, qu'elle soit désirée ou non.

Je vais vous dire un secret : oui, les filles célibataires ont une vie sexuelle. Et je ne sais pas pour les autres, mais ma vie sexuelle est beaucoup plus active et satisfaisante que du temps où j'étais en couple. Donc oui, je pourrais tomber enceinte.

Alors, je l’annonce ici, HAUT ET FORT, mon premier congé de maternité sera en 2021!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES