Je n’ai pas eu la chance (ok, le budget) de partir seule en voyage très souvent, mais assez pour avoir tripé et pour avoir trouvé des petits trucs pour que tout se passe bien. Voyager seule m’a permis d’apprendre à me connaître et à repousser mes limites. J’ai fait plusieurs apprentissages que je n’aurais pas faits si j’avais été accompagnée. Je vous présente donc mes trucs pour un voyage seule réussi!

 

Le côté prudent

  1. Bon, ça fait un peu paternaliste, mais pour vrai, je disais pas mal toujours à mon entourage où j’allais et je donnais souvent (ok, un peu trop) des nouvelles. De mon côté, ça me rassurait et ma famille appréciait aussi. Ça évitait le stress inutile des deux côtés. De toute façon, j’aimais bien partager mes photos et envoyer des cartes postales.

 

  1. Un petit conseil classique, mais qui peut vite être mis de côté; je mettais toujours mon argent, mon passeport et mes cartes dans différents endroits. Une partie dans ma sacoche, un peu dans mon backpack, et le reste dans mon sac caché à la taille. Je m’arrangeais aussi pour avoir des petits montants et pour faire plus de retraits.

 

  1. J’ai aussi pu passer de beaux voyages en écoutant mes limites, en écoutant mon feeling. Je ne faisais pas confiance à n’importe qui, j’y allais vraiment avec mon instinct et j’ai réalisé plusieurs fois que j’ai bien fait de l’écouter.
Crédit:Crédit: GIPHY 

Le côté social

  1. Après, on va se le dire, une fois qu’on fait attention et qu’on est prudente, on est aussi là pour rencontrer des gens et avoir du fun. J’ai eu la chance de faire plusieurs rencontres en dormant en auberges et en faisant du couchsurfing. Les auberges offrent plusieurs tours et activités guidés pour les budgets restreints.

 

  1. Petite anecdote : j’ai aussi fait de très belles rencontres en demandant à des gens de prendre des photos de moi devant une attraction. Au Château de Schönbrunn, j’ai demandé à une Népalaise de prendre une photo de moi. J’ai ensuite pris une photo d’elle, et en discutant, nous avons décidé d’aller voir un ballet/opéra au château le soir même. Une belle activité qui nous a permis de rencontrer des locaux et de passer la soirée en leur compagnie. Une des soirées les plus mémorables de mon voyage!

 

  1. J’ai aussi eu la chance de revoir des gens à différents endroits. Par exemple, en Espagne, j’ai rencontré une Parisienne que j’ai pu revoir à Paris quelques semaines plus tard. Je suis allée dormir chez sa sœur et j’ai pu rencontrer sa famille. Finalement, on réalise que c’est en discutant avec les locaux qu’on voit vraiment la vibe de la ville. Parfois, il faut oser dire non, mais il ne faut pas avoir peur de dire oui si on le feel. Ça m’a permis de voir Paris autrement et de découvrir plusieurs bijoux cachés.
Crédit:Crédit: GIPHY

Le côté plaisir

  1. J’ai aussi aimé voyager seule pour faire ce que je voulais quand je le voulais. Ça m’a permis de voyager et d’apprendre à mon propre rythme. Je n’ai pas fait mes réservations d’avance pour me garder une certaine flexibilité au niveau de l’itinéraire. Ainsi, quand j’ai eu plus de plaisir à un endroit, je suis restée plus longtemps. J’ai évité d’être contrainte dans un horaire surchargé et planifié à l’avance. J’ai voulu donner plus de place au jour le jour.

 

  1. Finalement, j’ai aussi pris cette belle opportunité pour ouvrir les yeux, ouvrir les oreilles et en profiter. J’ai été attentive à tout ce qui m’entourait. D’un autre côté, j’aurais peut-être dû regarder un peu plus mon compte de banque au fur et à mesure. Ça aurait évité des surprises en revenant ici, surtout que je n’avais pas vraiment suivi l’évolution du taux de change… oups! Je peux dire que ça fait partie des apprentissages que j’ai faits et que je mettrai en application lors d’un prochain voyage!
Crédit:Crédit: GIPHY

Avez-vous déjà voyagé seule? Quels sont vos trucs?

Plus de contenu