Je vis dans un petit appartement oĂč les chiens sont interdits et mon compagnon est trĂšs allergique aux minous alors ça rĂ©duit pas mal de possibilitĂ©s d'avoir un ami poilu Ă  moi. De plus, avec tout le temps qu'on passait au travail ou Ă  l'universitĂ©, le mieux Ă©tait d'avoir un animal qui ne demande pas beaucoup d'entretien. C'est alors qu'on m'a offert un aquarium. Voici quelques petits trucs que j'ai appris au contact de ces jolis amis Ă  Ă©cailles.

Puisque je suis plutĂŽt novice avec les poissons, mon expĂ©rience se rapporte essentiellement aux bettas: ces poissons trĂšs colorĂ©s rĂ©putĂ©s pour ĂȘtre plutĂŽt solitaires, mais tout dans ce texte s'applique Ă  d'autres espĂšces.

Crédit:Crédit: Unsplash

1. Les poissons ne sont pas de la décoration

Il est faux de croire que les poissons ont une mauvaise mĂ©moire et redĂ©couvrent sans arrĂȘt leur aquarium. Ce sont des animaux curieux qui aiment observer ce qui se passe Ă  l'extĂ©rieur de leur habitat et qui peuvent s'ennuyer beaucoup lorsqu'ils ne sont pas assez stimulĂ©s. C'est pourquoi ils ne doivent pas ĂȘtre traitĂ©s comme des Ă©lĂ©ments de dĂ©coration. Malheureusement, beaucoup d'aquariums vendus en animalerie sont visuellement trĂšs jolis, mais ne sont pas vraiment axĂ©s sur le bien-ĂȘtre de l'animal. Le poisson en a vite fait le tour et devient moins actif. C'est pourquoi il est prĂ©fĂ©rable de ne pas s'en tenir Ă  ce qui est proposĂ© habituellement en animalerie et d'investir dans un aquarium plus gros.

2. Un environnement naturel est bien mieux que le plastique

Avec le temps, mon copain et moi avons changĂ© d'aquarium pour un modĂšle plus grand et nous avons optĂ© pour des plantes aquatiques au lieu du plastique. Cela nĂ©cessite plus d'entretien, mais c'est ĂŽ combien plus plaisant Ă  regarder! En plus, ça diminue les risques de blessures du poisson. Nous avons eu du fun Ă  crĂ©er un petit Ă©cosystĂšme et nous sommes plutĂŽt fiers du rĂ©sultat; notre betta semblait apprĂ©cier son environnement et adorait farfouiller un peu partout. Avoir un poisson, c'est mĂȘme quelque chose que je recommande aux personnes qui ont le pouce vert! Par contre, il est trĂšs important de s'informer sur les espĂšces (animales ou vĂ©gĂ©tales) qui sont compatibles avec l'espĂšce de notre poisson.

3. Il faut quand mĂȘme ĂȘtre un peu alerte

Le poisson (comme n'importe quel autre animal d'ailleurs) ne le dira pas s'il souffre. Savoir si quelque chose cloche n'est pas trĂšs Ă©vident, c'est pourquoi il ne faut pas nĂ©gliger les symptĂŽmes lorsqu'ils se prĂ©sentent. Un jour, j'ai remarquĂ© que mon betta avait le ventre plus gros que d'habitude, mais quand j'ai dĂ©cidĂ© de demander conseil, il Ă©tait malheureusement trop tard. Il existe des groupes sur les rĂ©seaux sociaux sur lesquels vous pouvez Ă©changer Ă  propos de la santĂ© du poisson et il ne faut pas hĂ©siter Ă  s'informer dĂšs que quelque chose change (ou mĂȘme avant).

4. On s'attache tellement Ă  eux!

Certaines personnes rient de moi lorsque je dis que j'aime mon poisson. Je comprends les personnes qui prĂ©fĂšrent les animaux plus interactifs, mais j'ai trouvĂ© qu'avoir des poissons est vraiment loin d'ĂȘtre plate! Il peut mĂȘme devenir un petit confident. J'ai eu de la peine quand mon premier betta est dĂ©cĂ©dĂ© et j'ai rapidement voulu combler le vide avec un autre petit ami Ă  Ă©cailles. En dĂ©pit de quelques personnes qui trouvaient ma rĂ©action exagĂ©rĂ©e, plusieurs personnes m'ont confiĂ© qu'elles Ă©taient tristes quand le leur est parti.

Crédit:Source: Giphy

Avez-vous des poissons? Je veux les voir!

Page d'accueil