J’ai 28 ans, bientôt 29. J’ai un parcours typique pour quelqu’un de mon âge, je viens d’une famille de la classe moyenne, je suis née et j'ai vécu à Laval la majeure partie de ma vie, du primaire à l'université.

J'ai une famille aimante et aimée, des grands frères, des cousins et des cousines… Une belle grande famille élargie, autant du côté maternel que paternel. Tout le monde est pas mal proche en général. Je suis chanceuse, je crois bien.

D’après ce portrait, il devrait pourtant s’ajouter un élément qui n’y est pas : des kids.

« Pis, c'tu pour c’t’année, ma belle?! T’as fini tes études, là! Plus d’excuses! »

Nooooooooooooooooooooooooooon. J’en veux paaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas. J’en ai jamais vouluuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuuu.

Je n’ai pas manqué d’amour, je n’ai pas eu une famille traumatisante… Mais depuis aussi loin que je me rappelle, je sais que je ne veux pas d’enfants. Je le sais, je le dis, je l’assume. NON. MERCI.

« Ah! L’horloge biologique va tourner, tu vas voir…»

Je crois que je suis née sans cette fameuse horloge, voyez-vous. Ou bien, elle finira par tourner, okay, je m’en fous. Je n’ai pas d’orgueil sur le sujet. Si un jour ça me tente d’en avoir, j’en aurai, mais ce sera un choix mûrement réfléchi, pas une impulsion nucléaire venant de mes supposées aiguilles internes.

Pour l'instant, je trouve qu'il y a déjà trop de gens que j’aime pour trouver de l'amour à donner à un être que je créerais. Pis y'a déjà assez de monde de même. Tant qu'à donner, j'aime mieux donner à des gens qui existent déjà et qui n'ont rien. Des gens ou des animaux. Et oui, je rencontre le stéréotype de la nullipare folle aux chats. Je rêve de construire un enclos extérieur pour que mes minets soient les plus heureux et en sécurité.

C’est là que j’ai envie de mettre mon amour. De le donner à ma famille que j'aime plus que tout et aux créatures vulnérables qui en ont besoin.

Alors, en ce temps des Fêtes, laissez mon utérus et celui des autres tranquilles. Croyez-moi, je ne pourrais aller mieux dans toute mon ignorance de la maternité, et il n’y a que moi pour savoir ce qui est bon pour moi. 😊

Voulez-vous des enfants? Est-ce qu'on vous pose la question à chaque réunion de famille?

Plus de contenu