Les 4 erreurs communes à éviter pour réussir un maquillage flawless!

Je suis une femme féministe qui correspond à la fois à certains stéréotypes féminins et d’autres, masculins. Je ne peux vivre sans jeux vidéo ni sans maquillage, vous voyez. Le maquillage fait partie de ma vie depuis si longtemps, mais avant même de comprendre qu’il était traditionnellement utilisé pour camoufler et embellir les imperfections (selon les standards de beauté contemporains), moi, je voyais ces fards et ces rouges comme mes palettes d’artiste-peintre.

Je me maquille énormément moins qu’avant, mais néanmoins, je continue de développer ma passion pour cet art et à encourager des pratiques et une consommation responsable, écologique, positive et sans cruauté. Au fil des ans, j’ai lu et j’ai lu, j’ai visionné et re-visionné, pratiqué et encore pratiqué, sur moi et d’autres, tant de techniques et de combinaisons de couleurs et textures!

Sur ces mots d’artiste tout à fait amatrice/autodidacte, je voulais partager certains des trucs appris au fil des ans.

 

1. L’indispensabilité du lip primer

Ça, ça a changé ma vie. Ça a tué ma peur du rouge à lèvres. Du rouge qui bave sur les recoins de la bouche, qui pogne des les craques sèches des lèvres, qui disparaît au bout d’une heure à peine, qui ne résiste pas à une gorgée… NEVER AGAIN! Un bon apprêt fera durer votre rouge et lissera vos lèvres, permettant à la couleur d’adhérer uniformément. Il rendra le port des liquid lipsticks, qui tendent à assécher les lèvres, infiniment plus confortable. Le crayon à lèvres demeure toutefois de mise pour encore davantage de définition et de tenue!

Mon favori : MAC prep+prime lip primer

 

2. Jamais de « duck face » pour accentuer les pommettes!

Bon, peut-être que je suis la seule, mais quand je faisais mon contouring, je faisais un duck face et j’appliquais la poudre ombrée dans le creux que formait ma joue! Ça allait… mais il me semblait que ça ne définissait pas mon visage aussi bien que je le souhaitais. C’est parce que ce n’est pas la bonne technique!

Cela crée de l’ombre là où il ne devrait pas en avoir, et ça rétrécit le visage au lieu de l’ouvrir et de le rendre éblouissant comme il se doit. Le truc, c’est de souligner la région vraiment tout juste sous la pommette. Il est vivement recommandé d’y aller avec parcimonie et d’accentuer l’intensité graduellement, en estompant le tout vers les tempes et l’oreille, même jusqu’au front et à la mâchoire. Un peu de highlight sur la pommette et wouah, voilà de la définition digne de la mâchoire d'Angelina Jolie!

Vu que ce n’est pas évident à illustrer en mots, je recommande ce vidéo!

 

3. Maquillage pour photographie : go pour l’intensité!

 J’ai été ma propre maquilleuse pour mon mariage. Aucun regret. Mais, j’ai fait mes devoirs au préalable. Une des choses que j’ai apprises, c’est de ne pas lésiner sur l’intensité. Certes, un maquillage de mariage se maintient habituellement dans une palette assez naturelle et neutre. Mais, même pour ces couleurs, et surtout pour le contouring, il faut y aller un peu plus intense que ce que le miroir nous renvoie, autrement, vous courez le risque d’être fantomatique sur vos photos!

C’est pourquoi, entre autres, les faux-cils sont vraiment recommandés pour avoir ces beaux yeux de biche. Ils ne sont pas obligés d’être extravagants, mais le mascara seul risque de ne pas faire ressortir les yeux suffisamment (du moins, c’est mon expérience de femme aux petits cils).

*conseil photo* : après plusieurs recherches et essais, la Poudre libre fixante translucide Laura Mercier est ma meilleure alliée au niveau de la tenue, de la finition, et surtout, LE FLASH NE REFLÈTE PAS DESSUS! Cauchemar évité... mais pas pour Miley Cyrus au party Maxim Hot 100 en 2013.

via GIPHY

4. « Pourquoi mon cache-cerne s’incruste dans mes ridules et me donne l’air plus vieille qu’avant que j’en applique? »

Non? Ben moi, je me la suis déjà posée cette question. Premièrement, la peau autour de mes yeux me semblait bien hydratée, mais pour appliquer du maquillage, toute peau vous rendra service si vous l’hydratez bien au préalable. Puis, l’apprêt à ombre à paupières/contour des yeux ne fait assurément pas de tort pour éviter que poudres et crèmes s’entassent dans les ridules.

Ultimement, le plus important, c’est que le cache-cernes va SOUS la paupière inférieure, vraiment dessous. Pas dans le creux sous l’œil, mais juste un peu sous celui-ci. N’hésitez pas à descendre un peu le long du nez jusqu’à la narine, puis estomper jusqu’à l’autre extrémité de l’œil par petits tapotements. La chaleur des doigts (propres) réchauffe le produit et permet une application toute en douceur. 😊

Oh oui, et... « a little goes a long way » !

 

 

Quels sont vos meilleurs trucs pour un maquillage flawless?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES