Les formes subtiles de violence conjugale au cœur d’une campagne-choc

Crédit photo: SOS Violence conjugale/ Facebook

L’organisme SOS violence conjugale a lancé cette semaine une campagne-choc et importante sur les formes plus subtiles de violence conjugale. Adressée au 15-25 ans, la campagne « C’est pas violent » couvre cinq dimensions de la violence conjugale, soit le consentement sexuel, le harcèlement psychologique, la géolocalisation à l’insu du partenaire, l’exploitation sexuelle et la manipulation et la violence du suicide.

 

#ouicestviolent 📱😡😏💔 Ça y est, notre campagne de sensibilisation et de prévention pour conscientiser les 15-25 ans aux...

Posted by SOS violence conjugale on Monday, November 18, 2019

 

C’est pas violent présente cinq conversations SMS interactives où il est possible de choisir parmi plusieurs options de réponses. Au fil de la conversation, on voit la violence s’installer peu à peu, que ce soit sous forme de menaces, de dénigrement ou de contrôle.

 

 

À la fin de la conversation, le lecteur est amené à choisir si la conversation était violente ou non. Spoiler : les conversations sont toutes violentes. De l’information supplémentaire est ensuite donnée sur pourquoi la conversation était violente et démystifie la subtilité du comportement de l’agresseur.

Cette campagne est vraiment bien faite, car elle illustre parfaitement les formes plus subtiles de violence conjugale, qui mènent parfois à la violence physique. C’est pas violent permet de se rendre compte qu’il ne faut pas normaliser certains comportements, surtout à l’ère des réseaux sociaux et des cellulaires.

 

Pour voir la campagne, cliquez ici.

 

 

SOS Violence conjugale

1 800 363-9010

Tel-Aide 

514 935-1101

Tel-Jeunes 

1 800 263-2266

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES