Des retrouvailles dignes d'un épisode de Claire Lamarche 2.0

Crédit photo: Pexels https://www.pexels.com/photo/two-women-sitting-on-white-bench-1549280/

Je le dis souvent: j’ai eu la chance, au cours de ma vie, de rencontrer des personnes formidables. Par contre, je suis super bien seule avec moi-même et je n’aime pas trop rencontrer du monde; un peu par manque d’intérêt, beaucoup parce que ça fait super mal de dire bye. Ça fait que quand je m’attache, c’est du vrai de vrai. T’es dans mon cœur pour la long run. Pis c’est valable même si je ne te vois pas pendant un million d’années.

Tout ça pour dire qu’en fin de semaine passée, j’étais à Québec pour le travail. Pis ça me tentait moyen, jusqu’à ce que je me souvienne qu’une bonne amie du temps où j’étais au Cégep habitait là maintenant.

En fait, ce n’était pas juste une bonne amie: c’est le genre d’humain avec qui, dès la première minute, tu le sais que ça va marcher. Quelqu’un qui voit clair en toi comme tu vois clair en elle, pis les deux, vous trouvez ça pas mal beau. Un genre de complicité inexplicable et une relation amicale facile qui fait que, du jour au lendemain, c’est comme si vous vous connaissiez depuis toujours.

Besties GIF - Find & Share on GIPHY

Après nos deux ans de Cégep, on s’est perdues de vue. Aucun drama, juste une coupure douce, comme l’univers le fait si facilement: de la distance, trop de choses, trop souvent, au quotidien. La vie, quoi.

Fait que j’ai pris une chance et je lui ai écrit que j’étais de passage dans sa ville et que ça serait pas mal cool qu’on fasse un brin de catching up. 8 ans de catching up, sur papier, ça a l’air quand même intense, assez anxiogène, mais pourtant.

On s’est retrouvées pour bruncher le dimanche midi. En temps normal, ça m’aurait gossée de devoir me lever pour aller déjeuner. J’aurais aussi été angoissée de ne pas savoir quoi dire après autant de temps. Mais ce n’était pas le cas cette fois-ci. J’avais juste hâte. On a mangé, on a jasé, le temps a flyé sans silence pesant ou de malaise d’inconnus coincés dans une situation sociale indésirable. Je me suis demandé pourquoi je n’avais pas fait ça plus souvent. Plus tôt.

Peut-être par paresse. Ou plutôt par manque d'énergie. Ou encore par peur d’avoir l’air de la weirdo qui sort de nulle part du jour au lendemain pis qui pop dans les DM. Je ne sais pas trop.

Internet Stalking GIF - Find & Share on GIPHY

Dans tous les cas, c’était con parce que je ne me souviens pas de la dernière fois où j’ai été aussi emballée de rejoindre quelqu’un quelque part. Fait que c’est ça. J’ai officiellement ma résolution pour 2020: je veux plus de doux comme ce brunch-là dans ma vie. Je veux reconnecter avec le monde qui a été important pour moi. Demander « Quoi de neuf depuis mille ans? » pis écouter la réponse avec attention. Le temps d’un café, d’un diner ou autour d’un verre.

Pick and choose, je vais y être.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES