Ce que j'ai aimé de la 5e édition du Festival du café de Montréal

Je suis allée à la 5e édition annuelle du Festival du café de Montréal, l’East Coast Coffee Madness (ECCM), avec un ami tout aussi caféinomane que moi, et c’était pour le moins... énergisant! Le festival « apportez votre tasse » (très écolo!) avait lieu au Centre des sciences de Montréal, et s’étalait du 19 au 20 octobre avec une programmation diversifiée de conférences, dégustations et compétitions réparties sur les deux journées et soirées.

La mission de l’événement est de rendre le café de spécialité accessible pour tous et toutes.

Plus de 20 microtorréfactrices et microtorréfacteurs montréalais et canadiens étaient de la partie pour faire goûter leurs cafés, allant des plus naturels et fruités aux plus corsés. Les exposants et exposantes offraient leur café sous format espresso, filtre, en cafetière à piston, ou encore sous forme de cupping. C’était vraiment un paradis pour les deux fans de café que nous sommes!

Crédit: Andrée-Anne Lefebvre

 

Parlant de cupping, qu’est-ce que c’est au juste?  Le cupping est la méthode utilisée par les acheteurs, acheteuses, producteurs et productrices de café à travers le monde pour déterminer la qualité d’un lot de grains de café. Chaque café possède un score de cupping dans plusieurs catégories : propreté du goût, douceur, acidité, sensation en bouche et arrière-gout.

Si le cupping vous intéresse, plusieurs maisons de torréfaction montréalaises offrent des ateliers d’introduction! J’ai fait le mien au Brûloir cet hiver, mais il y en a également à l’Académie de café de Montréal, par la maison de torréfaction Saint-Henri et ailleurs également!

 

 

En plus du café, l’ECCM mettait de l’avant plusieurs produits complémentaires, comme des jus de fruits, du matcha, du chocolat, des laits végétaux, et même une toute nouvelle boisson au thé gazéifiée (vraiment délicieuse!) offerte par Pilot Coffee Roasters!

Le magazine québécois dédié au café, Corsé, y avait un kiosque, et il y avait également les Olympiques de Latte Art, des compétitions d’extraction du café et de goûteurs et goûteuses de tasses, et plus encore.

 

Crédit: Andrée-Anne Lefebvre

Pour les amateurs et les amatrices de café, l’ECCM devrait être un incontournable! Pour ma part, c’est certain que j’y retournera pour les éditions subséquentes, et je vous invite à rester à l’affût pour la 6e mouture de cet événement caféiné!

 

Crédit: Andrée-Anne Lefebvre

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES