Quand OD et consentement ne Rym pas

Crédit photo: Rym OD Officiel/ Instagram Quand OD et consentement ne Rym pas

N'en déplaise à ceux et celles qui ont la téléréalité en horreur, il s'agit quand même d'une bonne manière d'observer le comportement humain et d'en tirer des apprentissages sur notre manière d'être avec les autres. Oui, les participant.e.s de téléréalité, comme Occupation Double, sont placé.e.s dans des situations extrêmes et très différentes de leur quotidien, sont filmé.e.s 24h sur 24 et 7 jours sur 7, leurs moindres gestes et microexpressions sont scrutés à la loupe et partagés à la télévision ou transformés en memes sur les réseaux sociaux. Ce n'est pas la vraie vie, mais comme dirait Jay (du Temple), les émotions sont vraies pareil.

Tout ça pour dire que lorsqu'on suit les aventures de nos célibataires adorés au petit écran, il arrive qu'on soupire, qu'on sourie... et qu'on eyeroll aussi des fois. Parce que si les participant.e.s d'OD vivent des vraies émotions, les fans de l'émission aussi. Et que même si on s'attache aux personnes qu'on découvre un peu plus chaque jour (ben, du dimanche au jeudi), on est capables de relever leurs moins bons coups aussi.

Comme hier, lors du party, quand Rym s'est fait un peu trop insistante auprès de son nouveau prospect, Louis-Philippe.

Bon, pour faire une histoire courte et rappeler un peu le contexte de toute la patente, Rym tripait sur Chris. Les deux étaient affichés ensemble depuis pas mal le début de l'aventure, mais Rym ne faisait pas complètement confiance à son beau, qui a d'ailleurs admis avoir probablement joué trop stratégique, après avoir été éliminé. Donc, voilà; suite à l'élimination de son boy, Rym était visiblement affectée, mais comme les filles avaient eu un petit preview des 5 gars qui allaient bientôt entrer dans l'aventure, elle a décidé de rester et de tenter sa chance avec celui dont le profil lui avait particulièrement tapé dans l'oeil: Louis-Philippe.

Pour sa part, Louis-Philippe la trouvait de son goût aussi, ça tombe bien. Il était toutefois aussi intéressé à en savoir un peu plus sur Jennifer, qui a eu la chance de réintégrer l'aventure en étant le coup de coeur des 5 nouveaux. (Vous suivez encore? Parce que, oui, y'a ben d'la twist à OD cette année!)

Avance rapide jusqu'à dimanche soir, hier, alors qu'on a eu droit à un épisode hautement émotif et explosif. Si on a gagné pas mal d'empathie pour la version coeur brisé du pauvre Kevin qui s'est lancé dans l'aventure en lion pour se transformer finalement en petit chaton, apparemment transformé par ses sentiments pour Camille, on a aussi eu un bon malaise devant l'attitude de Rym.

Visiblement intoxiquée (comme les autres, c'est un peu ça, l'ambiance générale des partys d'OD et elle n'était quand même pas au stade ti-lime non plus), elle voulait passer du temps avec Louis-Philippe. Jusque là, ça va. Elle a toutefois empêché Jennifer de passer du temps avec lui en s'imposant à plusieurs reprises entre le duo. Jen, ne voulant pas jouer la game de courir après un gars, préférait s'éloigner au lieu d'insister.

Mais le problème n'est pas là parce que jusqu'ici, on ne dépeint qu'une situation de compétition bien banale dans l'univers OD. Non, le problème s'est présenté lorsque Rym a tenté d'embrasser Louis-Philippe à plusieurs reprises, puis s'est affairée à lui lécher le cou langoureusement devant ses refus répétés.

 

Concrètement, voici la scène:

Après avoir tenté de l'embrasser une première fois, L-P a détourné le visage en disant « Fais pas ça, on peut pas faire ça », ce à quoi Rym a répondu « Mais je m'en fou » après lui avoir mordillé la joue.

Si les câlins ont semblé plaire à L-P qui lui a ouvert les bras, Rym a rapidement ambitionné avec de langoureux bisous dans le cou, avec la langue pis toute. Elle a même détaché la chemise de son prétendant alors que lui insistait pour avoir une conversation plus normale en répétant « Laisse-moi te poser une question ».

 

Après, on a eu droit à cette conversation:

Rym: « Tu te retiens tellement »

L-P:  « Je sais »

Rym: « Tu te retiens tellement... »

L-P: « Oui, je reste vrai »

Rym: « ... je sais que tu m'aurais embrassée »

L-P: « à 100% »

 

Suite à quoi Rym a à nouveau tenté de coller sa bouche à celle de son beau... qui s'est à nouveau tourné le visage pour éviter le baiser.

Oui, il en avait envie; « à 100% » d'ailleurs. Mais non, il ne voulait pas que ça se passe là, au party. Et c'est ça l'affaire avec le consentement; on peut être attiré.e par une personne, même intensément, même « à 100% », et quand même vouloir attendre ou ralentir.

Et respecter le consentement, c'est respecter ça.

Respecter le consentement, c'est respecter les limites de l'autre. C'est respecter son rythme. C'est respecter quand cette personne veut attendre ou ralentir. C'est respecter ce que l'autre veut au lieu de juste agir impulsivement selon nos propres désirs et envies. Même si cette personne nous désire, mais pas tout de suite; ce qu'il faut retenir, c'est « pas tout de suite ».

Ça semble banal. Entre autres parce que c'est une scène assez familière, tellement qu'on arrive souvent à se convaincre que « c'est pas si pire » et « qu'au fond, il est intéressé ». Après tout, il dit même à la caméra qu'il aime avoir l'attention de Jen et de Rym.

Mais au final, le consentement c'est important. Et on devrait rechercher un consentement enthousiaste et indéniable qui ne laisse planer aucun doute. Pas un « mais je sais que je lui plais », pas un « mais il en a envie au fond de lui », pas un « je pense que c'est correct ». Si la personne devant vous veut vraiment des rapprochements, ça va être évident, tant dans le verbal que le non verbal.

Et si vous n'êtes pas certain.e, demandez: « Est-ce que tu veux m'embrasser? »

Vous aurez votre réponse... verbale ou non verbale. 😉

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES