On apprend aujourd’hui via La Presse que le chanteur Éric Lapointe a plaidé non coupable aux accusations de voies de fait à son endroit. La semaine dernière, la nouvelle a pris le Québec de court : le chanteur annonçait dans une publication Facebook qu’il ne reviendrait pas à La Voix cette saison, pour des « raisons personnelles ».

Ça n’a pas pris longtemps avant de savoir que les « raisons personnelles » étaient en fait une accusation de voies de fait envers une femme. Au moment de sa publication Facebook, on n’en savait pas encore beaucoup sur la situation, mais selon les documents de la Cour, Éric Lapointe aurait frappé une femme lors d’une fête d’anniversaire, alors qu’il était en état d’ébriété.

Il ne s’est pas présenté lors de la première comparution et a plutôt envoyé son avocat pour le représenter et annoncer son plaidoyer de non-culpabilité… Les accusations contre lui pourraient mener à un casier judiciaire, s’il est trouvé coupable suite au procès.

D’ici à sa prochaine comparution, le chanteur a l’interdiction de s’approcher à moins de 100 mètres de sa victime.

On veut prendre le temps de vous dire que personne n’a à accepter la violence – conjugale ou non – à son endroit. Si vous pensez que vous (ou un proche) souffrez d’une forme de violence, on vous invite à consulter les ressources suivantes.

SOS Violence conjugale

1 800 363-9010

Tel aide 

514 935-1101

Service d’aide aux conjoints 

514-384-6296

À cœur d’homme 

1-877-660-7799

Plus de contenu