Bonne nouvelle! Les commerces ne pourront plus jeter de vêtements à Montréal

Crédit photo: Prudence Earl/Unsplash Bonne nouvelle! Les commerces ne pourront plus jeter de vêtements à Montréal

Ce n’est plus un secret pour personne, le milieu de la mode est très polluant et produit beaucoup de déchets. Comme les marques de fast-fashion renouvellent leurs collections plusieurs fois par année, ça entraîne inévitablement une production accrue de vêtements et donc, de déchets.

Plusieurs solutions s’offrent à nous en tant que consommateurs : magasiner en friperies, faire des échanges de vêtements, prioriser les designers locaux, etc. Mais ce que les entreprises font de leurs produits reste hors de notre champ d’action… On se souvient tous du scandale qui a éclaboussé le groupe Dynamite en 2016, alors que des milliers de vêtements neufs avaient atterri aux poubelles (en plus d’avoir été endommagés par les employés afin qu’il n’y ait vraiment aucun moyen de les récupérer). Le groupe Dynamite n’était pas le seul dans sa situation, d’autres scandales du genre ont déjà éclaté dans les dernières années avec des entreprises de mode d’un peu partout.

Ouin.

Depuis, je me doute que les entreprises fautives ont fait des mea-culpa et posé des gestes concrets pour ne pas répéter leurs erreurs. C’est une bonne chose, mais ce qui est encore mieux, c’est que les entreprises n’auront plus le choix de récupérer leurs invendus sur le territoire montréalais!

L’administration de Valérie Plante a choisi d’interdire aux commerces de jeter leurs vêtements invendus et chez TPL, je trouve que c’est une très bonne initiative. Tous ces vêtements peuvent être facilement donnés à des organismes ou être récupérés via d’autres canaux. Quand on sait que les vêtements prennent énormément de temps à se décomposer, c’est une bonne chose de savoir que la production rapide de déchets sera au moins un peu contrôlée.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES