8 films que je veux absolument voir au Festival du Nouveau Cinéma 2019

Crédit photo: Georgia Vagim/Unsplash

Le (Festival du Nouveau Cinéma) FNC commence aujourd’hui! Et comme je l’ai fait l’an dernier, voici les films que je souhaite aller voir lors de cette 48e édition. C'est un échantillon de ce que le festival propose encore cette année, mais j'espère que cela pourra vous donner quelques idées!

 

1. La grande nuit Alien 

Pour commencer, ce n’est pas un, mais quatre films qui sont proposés ici pour une nuit spéciale Alien.
Oserai-je vous avouer que je n’en ai vu aucun? Oui! Mais il n’est jamais trop tard, n’est-ce pas? Si vous êtes dans mon cas ou si vous êtes un fan inconditionnel, c’est une bonne occasion de les (re)voir!

En plus ce sera au Cinéma Impérial, donc si vous n’y êtes jamais allé.e, c’est une belle salle de cinéma à découvrir!

 

2. Varda par Agnès de Agnès Varda (France)

La réalisatrice Agnès Varda nous a quittés il y a peu et laisse derrière elle de nombreuses œuvres. Sa dernière réalisation (qui semble aussi être un au revoir au cinéma) nous présente « 60 ans de vie et de carrière, personnelle, engagée, féministe et éminemment espiègle ». Une belle manière de transmettre la passion; celle de l’image et des gens.

J’imagine que c’est aussi une formidable porte d’entrée pour les personnes qui ne connaissent pas l’œuvre de la réalisatrice.

 

3. The Whistlers de Corneliu Porumboiu (Roumanie)

Cristi est un policier corrompu qui doit apprendre le silbo (une langue sifflée ancestrale) afin de libérer un mafieux de prison.

Film policier roumain dont on nous dit : « Un peu comme du Tarantino, l’humour pince-sans-rire roumain en plus. » Pourquoi pas!

 

4. The Invisible life of Euridice Gusmao de Karim Aïnouz (Brésil)

C'est l'histoire de deux sœurs séparées par la vie, mais qui feront tout pour se retrouver.

Les films présentés à la section Un Certain Regard du festival sont souvent très bons, j’attends donc celui-ci avec une petite impatience.

 

 

5. Adam de Maryam Touzani (Maroc)

Un autre duo féminin (amical cette fois) et d’autres enjeux, ici celui de la maternité. Ce sujet est effectivement très sensible notamment parce que l’avortement y est interdit tout comme le fait d’être mère célibataire.

Premièr film de la réalisatrice, je trouve cela toujours intéressant de découvrir par le prisme du cinéma ce genre d’histoire.

 

6. Jojo Rabbit de Taika Waititi (États-Unis)

Un enfant allemand faisant partie des jeunesses hitlériennes a pour ami imaginaire une incarnation d’Adolf Hitler.

Il ne m’en fallait pas plus pour être intriguée par ce film. Je dois l’avouer, j’ai une petite passion (si on peut appeler ça comme ça) pour les films qui parlent de la Seconde Guerre mondiale, encore plus si cela est traité avec humour (To be or not to be de Lubitsch ou Inglorious Basterds de Tarantino, par exemple). Une petite comédie loufoque, ça fait toujours du bien.

 

 

7. Le Daim de Quentin Dupieux (France)

« Quentin Dupieux revisite brillamment le film de genre, absurde, en mettant en scène un blouson qui parle à son propriétaire, Jean Dujardin. » (Critique du journal Le monde)

Comme l’an dernier, j’aime découvrir l’univers absurde du réalisateur au FNC et je ne raterai donc pas celui-ci.

 

8. Pompoko de Isao Takahata (Japon)

Pour finir, voici l’un des seuls longs-métrages d’animation de la programmation. Films des studios Ghibli datant de 1994, cette œuvre pour petits et grands aborde, entre autres, les thèmes de l’environnement et de la cohabitation entre les Hommes et les animaux.

Je n’ai jamais vu ce film, mais il me semble tellement d’actualité qu’il m’a directement intéressée!

 

 

Quels sont les films qui vous intéressent le plus dans cette nouvelle programmation?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES