Megan Fox révèle que son hypersexualisation lui a fait vivre une grande détresse psychologique

Crédit photo: IMBb /Jennifer's Body Megan Fox révèle que son hypersexualisation lui a fait vivre une grande détresse psychologique

Depuis le mouvement #metoo, des centaines de femmes provenant de tous horizons ont pris la parole face à des injustices qu’elles ont vécues ou dont elles ont été témoins. Avec l’affaire Weinstein, plusieurs actrices et personnalités connues ont brisé le silence en partageant au monde entier leur expérience et c’est maintenant au tour de Megan Fox de se livrer.

 

L’actrice s’est exprimée dans une récente entrevue qu’elle a donné au magazine Entertainment Weekly dans lequel elle révèle avoir souffert d'un « psychological breakdown » - qu'on pourrait traduire librement comme une grande détresse psychologique - après avoir été hypersexualisée dans les médias et dans ses films.

 

Dix ans ans après la sortie du film Jennifer’s body, un film qui raconte l’histoire d’une adolescente ultra sexy possédée par le démon, Megan Fox a discuté avec la scénariste du film, Diablo Cody, afin de faire le point sur une période très sombre de sa vie, notamment parce qu’elle sentait que les médias - et le public -  la traitaient comme un objet.

 

« Je ne voulais plus être vue, je ne voulais pas être prise en photo, ou apparaitre dans un magazine ou marcher sur un tapis rouge. Je ne voulais pas être vue en public du tout parce que j’avais la peur et la conviction absolue que les gens allaient se moquer de moi, me critiquer ou me crier dessus simplement pour être sortie de chez moi… J'ai vécu une période très sombre après ça » raconte Megan Fox dans une entrevue que vous pouvez lire ici.

 

C’est tellement triste d’entendre des tels propos, notamment quand on sait que Megan a voulu prendre position à plusieurs reprises par rapport à la violence psychologique et physique subie par les femmes dans le monde du cinéma. Cependant, en entrevue, elle explique qu'elle n'a jamais senti que l'industrie voulait l'entendre.

 

« Peut-on vraiment dire qu’on supporte les femmes lorsqu’on supporte seulement un type de femmes très spécifique? Aurais-je besoin d’être une intellectuelle pour faire partie de votre groupe, ou encore, que vous me perceviez moins comme une menace? Pourquoi je ne peux pas, moi aussi, faire partie du groupe ? » demande Megan Fox dans cette même entrevue.

 

Elle raconte avoir subi énormément de slut-shaming à cause de son apparence et que ses revendications n'ont donc jamais été prises au sérieux: « Les gens disaient "Fuck you. On s'en fiche, tu le mérites. Tout le monde parle de ton apparence, de comment tu t'habilles et des blagues que tu fais » ajoute l'actrice.

 

Le slut-shaming, sérieux; on peut-tu passer à autre chose? Quand est-ce que les gens vont comprendre qu'une femme est tellement plus que son apparence?

 

Même si Megan parle d'événements qui sont survenus il y a maintenant 10 ans, on le sait tous que les femmes subissent encore aujourd'hui ce genre de remarques désagréables.

 

On peut tellement faire mieux!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES