Offre d'emploi: adjointe pour gérer mes applications de rencontre

Crédit photo: Pexels Offre d'emploi: adjointe pour gérer mes applications de rencontre

Ça fait plusieurs années maintenant que je suis célibataire. Je ne cherche pas particulièrement activement. Je suis assez indépendante de nature, il n’en reste pas moins que c’est toujours agréable de partager un repas, une sortie au cinéma ou même son lit une fois de temps en temps. Donc je cherche ce complice de vie, cette personne qui me fera rire et qui saura s’adapter à mon mode de vie un peu nomade et entreprenante.

Laissez-moi vous dire que ce n’est pas chose facile. Je mets ma photo et ma bio sur une application de rencontres, je reçois une dizaine de messages, je suis occupée quelques jours, oublie de répondre, perd le contact avec ceux-ci.

Puis, je rencontre quelqu’un, on se voit quelques fois, les messages cessent et le contact se perd. Et tout est à recommencer.

Bref, c’est incessant et épuisant de chercher quelqu’un avec qui aller souper quelques mardis soirs par mois. Faut pas s'inquiéter, je ne laisserai même pas ma brosse à dents chez vous!

Dans ma vie, j’ai des gens à qui je délègue; mon ménage est souvent fait par une femme de ménage, mes repas par Goodfood ou Cookit selon mon humeur, mon épicerie est livrée chez moi. Pourquoi ne pas déléguer ma recherche de chum? (Ou appelez-le comme vous voulez!)

Donc, voilà, j'ai décidé de publier une offre d’emploi, très sérieuse, pour qu’une adjointe gère mes applications de rencontre et il y a eu trois réactions;

  1. Les gens qui ont tout à fait compris ma requête, prêts à m’aider ou à reprendre quelques conquêtes rejetées; ce sont des femmes qui vivent ma situation ou la comprennent. J’ai eu une cinquantaine de candidatures pour le poste. Toutes sortes de femmes avec des profils oh combien intéressant; des gestionnaires de réseaux sociaux, des rédactrices, des gestionnaires en marketing, des chasseuses de têtes ... Ces femmes auraient toutes été superbes pour gérer mes applications!
  2. Les gens qui ont critiqué ma démarche. M’ont dénigrée, insultée, ont mentionné des trucs du genre « sortons le popcorn » ou « c’est une blague? »
  3. Ceux qui m’ont un peu fait voir l’envers de la médaille. Qui m’ont fait comprendre que l’Homme, avec un H majuscule, qui sera l’élu, n’aimera probablement pas apprendre qu’il m’a daté par une intermédiaire. Pire encore, le premier contact, celui qui est crucial, je le confierais à une adjointe.

C’est cette troisième catégorie-là que j’ai choisi d’écouter. J’ai choisi de donner une dernière chance au hasard de la vie. De mettre un peu de temps et d’effort dans mes applications de rencontres et de donner la chance au coureur.

À qui de droit : Je cherche un chum!

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES