C'est pas ma fête, mais ça me fait plaisir que tu penses à moi!

Crédit photo: Vladislav Klapin/Unsplash C'est pas ma fête, mais ça me fait plaisir que tu penses à moi!

Il y a quelques jours, j’ai reçu un message d’une amie me souhaitant une bonne fête. Wow merci, sauf que ce n’était pas ma fête! J’ajouterais même que ce n’était pas ma fête pantoute puisque je suis née en janvier…

Et pourtant, merci dame Nature de m’avoir donné le gène de l’enthousiasme (YEAH!), cela m’a fait plaisir que quelqu’un.e, quelque part, pense à moi en cette belle matinée d’août (YEAH!) à l’heure où je prenais mon premier café au bureau (yeah! moins enjoué, mais yeah! quand même). Et j’ai même vécu dans ma tête une petite envolée lyrique sur la beauté de ces petits gestes qui font du bien, YEAH!

En fait, c’est évident que dans une journée, il y a au moins une personne quelque part qui pense à moi, puis une autre (et pourquoi pas la même, who knows?!) qui pense à vous aussi. Oui, oui, à vous! Comment je le sais? Ben, parce que je pense à bien des personnes dans une seule journée, puis je ne peux pas croire que je suis la seule faite de même!

C’est évident, mais il y a des jours où, malgré mon gène de l’enthousiasme, il m’arrive de le perdre de vue parce que je me sens plus vulnérable et que j’ai un gros besoin de bienveillance. Je voue un culte sans limites à la bienveillance et aux bienfaits qui lui sont associés, by the way.

Souriez, envoyez un message, ou mieux, passez un appel, prenez des nouvelles, ayez un bon mot, invitez, soyez disponible… Parfois, vous vous mangerez un vent (comme on dit dans mon pays natal), autrement dit, vous vous heurterez à une attitude non réceptive, voire blessante, mais la majorité du temps, cela fait un bien fou! Si je ne vous ai pas convaincu.e, lisez ou écoutez Brené Brown, une personne si inspirante!

Rendu.e là, vous me prenez peut-être pour une illuminée… et pourtant, je les vois comme vous toutes, ces choses désespérantes qui arrivent dans le monde, j’en subis des attitudes de merde, je suis confrontée à des incompréhensions qui me désespèrent, puis j’en ai vécu des moments difficiles. Mais pour avancer, j’ai besoin de bienveillance et la meilleure façon d’avoir sa dose, selon moi, c’est d’en faire preuve.

Allez-y, si ce n’est pas déjà fait aujourd’hui, c’est le temps de souhaiter un joyeux ‘’non-anniversaire’’ à quelqu’un.e de votre entourage!!!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES