Alors, ils sont comment les nouveaux voisins?

Crédit photo: Yoel Peterson/Unsplash

Et voilà, l’effervescence de la période des déménagements est derrière nous. Pas de déménagement pour moi cette année, mais… il y a tout de même quelque chose de nouveau dans ma vie depuis quelques jours : j’ai des nouveaux voisins!

Pour ne rien vous cacher, j’ai quelques attentes les concernant. D’ailleurs, en placotant avec les autres voisin.e.s ou encore en écoutant les monologues plus ou moins cohérents de mon petit loulou les espionnant en train de décharger leurs affaires (excusez-le, trop de bonheur!), j’ai réalisé que je n’étais pas la seule.

Commençons par l’attente la plus cute, celle qu’on avait tous.te.s plus jeunes : y-a-t-il un enfant de mon âge avec qui je pourrais jouer? Déception : pas d’enfant chez les nouveaux. Mais rassurez-vous, ça finit bien : mon petit loulou décide « qu'on leur parlera quand même parce qu’ils ont un chien super mignon ».

Plus sérieusement, une question qu’on est beaucoup à se poser entre ancien.ne.s voisin.e.s, c’est de savoir si les nouveaux sont « nés dans le même fuseau horaire »’ que nous. Je ne suis pas claire? Je m’explique!

En fait, on s’en fout pas mal de leur âge, de leur situation familiale, de leurs origines ou encore de la couleur de leurs souliers préférés. On s’inquiète juste de savoir s’ils vont avoir une approche friendly et respectueuse qui permet de vivre paisiblement en proximité, sans que les comportements des un.e.s n’empiètent trop sur les bulles des autres.

Bon, je suis consciente que cela peut paraître un peu « Wisteria Lane » comme attitude, mais on a un passé chargé qui m'a déjà fait envisager de déménager, lasse de me faire réveiller trop souvent par les gros partys, avant de me rappeler que oups, mon Doux, c'est dont ben de l'énergie de se trouver un nouveau chez-soi qu'on aime vraiment à Montréal.

Je me demande aussi si les nouveaux sont sympas (comprendre ici s’ils riront de mes blagues plates), s’ils déneigeront mes escaliers et s’ils prendront le lead pour faire de notre ruelle une ruelle verte, mettons, comme je le souhaiterais dans mes rêves les plus fous, même si je ne l'ai pas fait moi-même.

Oui, je le sais, une petite gestion de mes attentes s’impose. C'est tout moi, ça, chaque fois qu'il y a de la nouveauté dans l'air, je suis tout énervée!

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES