5 raisons in-con-tour-nables de jouir - wink wink - au printemps

Crédit photo: Sascha Matuschak 5 raisons in-con-tour-nables de jouir - wink wink - au printemps

On ne l'attendait plus, mais le printemps frivole commence ENFIN à se faire ressentir! Tout renaît, reverdit, refleurit, c'est la résurrection de la vie après le froid de l'hiver. Alléluia!

On peut se contenter de jouir du printemps, mais voici 5 bonnes raisons de jouir - littéralement - de la saison. Oui oui, jouir. 

Pour commencer? Les couches de manteaux et foulards s'amincissent, on sort de notre terrier, les jambes, les bras et le reste réapparaissent progressivement, tant les nôtres que les autres... et ça nous rappelle que le corps humain, c'est beauuuuuu! Sérieux, tout bourgeonne et l'humain n'est pas étranger à cette fièvre du printemps. C'est le moment de renouer avec soi (et l'autre, s'il y a lieu!). On n'avait pas vu de peau depuis si longtemps et elle est si douce, pourquoi ne pas passer un peu de temps avec elle et le moins d'entraves possible?!

La température commande la jouissance : on ne gèle plus et on peut sortir des couvertures, ENFIN. Mais pas juste ça!! Les meilleures semaines de l'année pour s'adonner au plaisir sans finir tout trempé, emmêlé dans son partenaire ou dans ses draps, c'est LÀÀÀÀ! #TeamHumide

Ensuite, avec l'orgasme vient (idéalement) un sentiment de plénitude et de self-love, non? Étendu.e et satisfait.e, on se trouve HOT. Fun fact sérieux : des recherches prouvent vraiment que le plaisir solitaire contribue à améliorer l'estime personnelle et l'image corporelle. Parfait pour renouer avec son corps et réapprendre à s'exposer après les mois de grosses doudous! 

Par ailleurs, c'est un bon exercice cardio. Sooooooooo... on joint l'utile à l'agréable et on s'offre un summer bod' à force de dépenser toutes ces succulentes calories? Je plaisante, pour le soi-disant « summer body », parce qu'on vise justement à aimer ce qu'on voit. Reste que... le sexe à deux (ou plus!) est définitivement une activité physique (qui se termine très bien) et que le sexe en solo provoque un travail musculaire réel du plancher pelvien, des fessiers et des cuisses (minime, mais... réel, c'est ce que je retiens). C'est bon pour notre santé, voilà!

En plus, le printemps, les journées qui allongent, la luminosité, tout ça est reconnu pour énergiser : pourquoi ne pas tirer profit de cette belle énergie pour jouer et avoir du plaisir?! La vie sert aussi à jouer et notre agenda - sérieux, lui aussi il se réveille au printemps, misère! - se pense un peu trop important, parfois! « Les gens aiment bien quand ça fait mal et y a pas de mal à s'faire du bien, à s'faire du bien » Jean Leloup a le mot juste, ici.

**J'me prends pas au sérieux avec ces raisons ben ben légères et j'veux écraser personne avec une supposée glorification d'une vie sexuelle « normale » ou « active », vous faites ce que vous voulez de votre corps, avec qui vous voulez. Mais quand même, un p'tit OOOO de temps en temps, avec la douceur du printemps, le bien-être d'un lit tiède, la détente du corps et de l'esprit, c'est bon pour la santé...**

Joyeux mois de mai, je vous le souhaite coquin à souhait!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES