Comment rester naturelle dans un monde artificiel?

Crédit photo: Jake Melara/Unsplash Comment rester naturelle dans un monde artificiel?
Il était une fois, une humaine qui se promenait dans le long couloir de la vie. Sur les murs qu’elle croisait, des femmes à la peau de pêche menaient une vie rêvée, des publicités mensongères la considéraient comme une poupée facile à manipuler et les liens serrés de son entourage avaient comme désavantage de lui casser les ailes.

L’humaine, hypnotisée, enregistrait tout ce qu’elle voyait et mémorisait tout ce qu’elle écoutait pour se façonner l’âme. Plus elle s’oubliait dans les aléas de sa vie, plus elle sombrait vers des couloirs souterrains. Ceux-ci étaient sales, nauséabonds et remplis d’humains perdus.

Mais elle croyait y être à sa place. Aveuglée, les yeux toujours rivés à l’extérieur au lieu d’à l’intérieur d’elle-même.

Nous pouvons rejeter la faute sur les influences extérieures, mais nous pouvons aussi nous questionner sur l’humaine qui décide de les écouter.

Pour être immunisée contre ces pressions externes, il faut se conditionner à être naturelle.
Ainsi, lorsque nous scrutons, analysons et explorons notre intérieur, au lieu de toujours se référer au dehors, nous pouvons connaître et suivre nos véritables valeurs.

Ce mot « valeurs » est entendu souvent dans les bouches, mais la majorité du temps, il est vide de sens. Ces priorités qui sont gravées dans votre âme doivent quotidiennement être en action dans vos vies. Si vous ne faites rien pour les maintenir vivantes, c’est que ces valeurs ne sont pas réellement les vôtres.

Les bottines doivent suivre les babines!

Cet état d’authenticité peut prendre bien des formes, il suffit seulement que votre extérieur reflète votre intérieur (I know, plus facile à dire qu’à faire).

Comment vous présentez votre corps, complètement nu ou peint comme un Pollock, mais aussi ce qu’il y a dans votre tête, votre personnalité passionnée, votre esprit éclairé et votre sens de l’humour weird, doivent être en accord avec votre vrai vous.

Conditionnez-vous à dire à voix haute, sans gêne, quel but vous avez pour votre futur.
Même pour l’homme qui s’appelle Tom, mesurant 6 pieds, qui voudrait devenir décorateur de Cupcake. Même pour la femme qui s’appelle Claire, frêle et mignonne, qui voudrait devenir mécanicienne de machinerie lourde.

C’est ce rayonnement authentique, qui vous allume comme le plus beau des feux d’artifice, de dire la vérité sur ce qui vous tient à cœur sans en avoir honte, qui vous rend naturelle.

C’est-à-dire que lorsque nos valeurs, nos rêves, notre cœur et notre esprit collaborent ensemble, c’est là que le vrai naturel se trouve.

Chercher votre naturel à vous. Ce n’est pas inné, il faut l’explorer, le découvrir, parfois se tromper, mais nous arriverons toujours à le trouver!

Cependant, lorsque vous êtes aveuglées par ce qui peut sembler être une démarche aussi difficile à accomplir qu’escalader l’Everest, prenez un instant et plongez vous dans l’un de vos souvenirs où vous vous êtes sentie le plus naturel et libre possible.  

Mon souvenir à moi provient de mon enfance, petite fille aux cheveux blondinets, qui ne se souciait jamais de quoi elle avait l’air, même avec sa crinière en bataille après avoir essayé d’aller le plus vite possible sur son nouveau vélo rose Daisy.

C’est dans cette insouciance, à seulement se préoccuper de ne pas avoir la bobette prise dans ma craque de fesse, à chanter à mon chat que j’avais si originalement nommé « Chocolat chaud » et à me balancer les deux pieds vers les nuages, que je vais puiser.

Cette connexion instantanée qui fait percevoir la présence indéniable de nôtre « moi » intérieur, donne accès au naturel. C’est cette connexion qui fait de la magie autour de nous, qui nous transforme en tornade capable de surmonter n’importe quoi et qui nous fait ressentir ce chatouillement en dedans lorsqu’on fait quelque chose qu’on aime en crime!

Faites-vous une liste de ce qui vous rend naturel.le, belle ou beau, authentique et gardez-la dans votre poche. Prenez-la comme C.V, comme carte du monde, comme guide, comme cœur et n’ayez jamais peur de vous lancer des fleurs.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES