L'orgasme multiple : mythe ou réalité?

Crédit photo: Sharon McCutcheon/Unsplash

C’est une conversation un peu funky entre amis qui m’a poussée à faire des recherches sur les orgasmes multiples. Certain.e.s disent ne pas y croire. D’autres sont plutôt « tant que je ne l’ai pas vécu, difficile à dire! ». Et d’autres, genre moi, ont juste envie de répondre : OUI, ça existe!

La sexualité, c’est tabou pour certain.e.s. Pour d’autres non. Personnellement, comme ça s’expérimente de façon tellement différente pour tout un chacun, je trouve que ça compte pour beaucoup dans la beauté de la chose.

Je ne suis pas sexologue : je tiens à préciser. Je n’ai aucune difficulté à aborder le sujet. Même que c’est un mélange de mon expérience et de curiosité qui m’ont poussée à aller lire sur l'orgasme multiple et en apprendre plus. 

De toutes les recherches que j’ai faites, j’avoue avoir été déçue du manque de données recueillies, puisque la plupart des pourcentages basés sur études, étaient réalisés auprès de femmes uniquement hétérosexuelles. Par contre, outre ce point, j’ai été surprise de voir que c’est un nombre très minime qui disent atteindre l’orgasme multiple.

Ce qu’il faut savoir et comprendre, c’est que les femmes ne sont pas physiologiquement limitées à un seul orgasme.  La capacité d’y arriver est simplement, très souvent, inconnue, due à plein de facteurs.
Beaucoup des sites web que j’ai visités offrent des conseils pour arriver à atteindre l’orgasme multiple, en oubliant, en toute opinion personnelle, plusieurs variables.

Si j’avais à faire une liste, c’est ceci qui s’y trouverait :

Tout d’abord, ne pas se mettre de pression. C'est pas un concours, une compétition. Y a pas de prix à la fin. L'orgasme multiple, c'est une expérience qui doit rester plaisante. Parfois ça fonctionne, parfois nons. Je crois que c'est important de ne pas se culpabiliser si on essaie et que ça ne fonctionne pas du premier coup. 

Je dirai aussi qu'il faut se connaître. Il faut connaître son corps, connaître nos limites. Savoir clairement ce que l’on aime et ce que l’on n’aime pas. Le plaisir, ça part de soi. Plus on se connaît, plus cette confiance en soi fait un avec nous pour arriver à atteindre notre but. 

Ensuite, si on est avec un.e partenaire, la confiance est primordiale. Le fait d’être à l’aise avec l’autre, de ne pas avoir de gêne, de tabous, aide grandement. La communication est tout aussi importante. Je reviens au 1er point, en (re)disant comment c’est important d’exprimer ce que l’on aime et le contraire.

Finalement, ne pas avoir peur de se laisser aller. La 1ere fois, c’est surprenant quand ça arrive. Ne pas laisser cette peur-là prendre la place et laisser l’inconnu venir à nous *toudoumtsi*. Ça peut sonner cliché, mais savoir lâcher le contrôle, c’est nécessaire. 

L'important, avant tout, c'est de se respecter au travers tout ça. Le sexe, c'est un plaisir et ça doit rester fun, sans pression ni obligation!

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES