​Le flux instinctif libre : synonyme de révolution pour des règles plus écologiques?

Crédit photo: Charles/Unsplash

Eh bien voyez-vous, j’ai appris quelque chose cette semaine. Quelque chose qui fait de plus en plus fureur auprès des personnes menstruées : le flux instinctif libre ou free flow instant en anglais. Une collaboratrice Ton Petit Look en a d’ailleurs parlé il y a quelques années.

Il ne s’agit pas du free bleeding, cette pratique popularisée dans les années 70 et qui laisse libre cours à nos fluides sans contrôle aucun. L’idée est plutôt d’être à ce point en contrôle de son flux menstruel qu’il est possible de se passer de protections hygiéniques. En d’autres mots, c’est de contracter son périnée pour mieux évacuer aux toilettes ensuite.

Ça prend une sacrée dose de confiance et de connaissance de son corps. Et ça, c’est positif et très valorisant. Cependant, il faut s’armer de patience, il semblerait que les adeptes soient vraiment à l’aise après un bon six mois d'échauffement.

Impact environnemental et risques pour la santé des comportements actuels

Bien ancré dans l’air du temps, le mouvement a pour mission de réduire l’impact environnemental. Dans l’excellent article de Radio-Canada sur le sujet, les chiffres sont alarmants : « En Amérique du Nord, près de 20 milliards de tampons, d’applicateurs en plastique et de serviettes sanitaires se retrouvent à la décharge chaque année, dont 771 248 400 au Canada seulement  [...] Au cours d’une vie, une personne menstruée utiliserait environ 14 000 tampons ou serviettes hygiéniques jetables. Ces dernières se décomposent en moyenne après 500 ans. »

Par ailleurs, les produits actuels comportent leur lot de substances chimiques et pesticides. Bien qu’il reste assez marginal, le risque est réel d’un syndrome du choc toxique.

Quatre autres alternatives écolos pour les plus sceptiques :

1. Les tampons sans applicateur
De grâce, n’achetez pas de tampons avec applicateur. C’est. La. Base. Admettons qu’il vous est impossible d’introduire ledit objet, il est préférable d’acheter des tampons avec applicateur en carton. Jamais, au grand jamais, des applicateurs en plastique. Personnellement, j’achète les o.b. en pharmacie. Cela dit, lors de mes prochaines règles, je me fais un devoir solennel de tester les produits de la compagnie Organyc offrant des tampons faits de coton biologique à 100%.
  
2. La coupe menstruelle
À mon grand dam, je ne suis pas une fan de la coupe menstruelle. Sachez que j’ai bien essayé. Hélas, mon body ne veut rien savoir. Malgré tout, ça me chicote de me réessayer. Bref, ce n’est pas parce que ça n’a pas fonctionné pour moi que ça ne fonctionnera pas pour vous. Je crois que cette invention est géniale et plusieurs de mes amies ne jurent que par ça. En plus d’être écologique, elle est économique. Vive la DivaCup!

3. Les serviettes hygiéniques réutilisables
Je ne les ai pas encore testées, mais je souhaite m’en procurer bien vite à ma boutique préférée, Terre à soi dans Hochelag. Les compagnies québécoises Öko Créations et Omaïki semblent offrir de bons produits. our en savoir plus, rendez-vous sur TPL Moms pour un billet de blogue à ce sujet.

4. Les culottes menstruelles
L’entreprise québécoise Mme L’Ovary propose de bien jolies culottes. On peut également y trouver des serviettes hygiéniques et coupes menstruelles. Cela dit, l’offre de culottes est plus diversifiée du côté de la compagnie américaine THINX.

En somme, un large éventail de choix plus eco-friendly s’offre à nous. J’ai encore un bon bout de chemin à faire avant de m’auto-proclamer maître en la matière, mais il paraît que la prise de conscience est un bon premier pas. Et puis le test du flux instinctif libre, ça me parle!

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES