Le 18 septembre 1918

Crédit photo: Alisa Anton/Unsplash

Samedi dernier, toute la famille était réunie pour célébrer les 100 années de vie sur Terre de notre belle arrière-grand-maman. C'est incroyable, quand on y pense un instant, cette chance que nous avons de célébrer cela avec elle. Je ne crois pas (en tout cas je ne connais personne à qui c'est arrivé), qu'il y ait beaucoup de familles qui peuvent se compter choyées d'avoir souligné le passage d'un siècle entier dans la vie d'un être cher!

Quand je m'arrête un instant pour songer à ce que représentent réellement 100 années (400 saisons!!), je capote un peu. Je n'ai même pas 20 ans, je n'ai même pas traversé le cinquième de son existence et j'ai l'impression d'avoir vécu tellement de choses et de déjà en avoir oublié plusieurs! Ça me semble irréel!

Pour souligner comme il se doit les 100 ans de mon arrière-grand-mère, j'ai tenu à lui écrire un petit texte, parce que t'sais, c'est pas mal la moindre des choses de lui livrer ma gratitude face à cet exploit!

Voici donc le texte que je lui ai écrit et lu samedi dernier :

« Le 18 septembre 1918, vous êtes arrivée sur cette Terre de façon aussi nécessaire que la fin de cette première guerre. La célébration de vos cent années de vie signifie beaucoup pour nous tous. Vous êtes debout, vous êtes forte, vous incarnez le pilier de cette belle et grande famille.

Avoir 100 ans, c’est avoir vécu tellement de choses, mais avoir 100 ans dans votre cas, c’est…
Avoir voyagé à travers le temps, comme à travers les cultures. C’est avoir visité l’Espagne, Hawaï, Cuba et l’Angleterre et en être tombée amoureuse. Avoir 100 ans dans votre cas, c’est avoir assisté aux grands succès de Pavarotti, c’est avoir chanté dans d’impressionnantes chorales, c’est avoir donné de votre précieux temps à des causes qui vous tenaient à cœur. Avoir 100 ans dans votre cas, c’est avoir rencontré l’homme de votre vie et les hommes de votre cœur. C’est avoir donné la vie plusieurs fois, mais c’est surtout avoir donné la vôtre sans compter. Avoir 100 ans dans votre cas, c’est avoir mis les vôtres de l’avant pour espérer qu’ils s’élèvent, en oubliant parfois que vous méritiez grand, vous aussi. C’est avoir l’expérience d’une vie pleine d’émotions. C’est aussi avoir appris que la vie ne dure pas éternellement. Avoir 100 ans dans votre cas, c’est savoir être assez forte pour rester ici, même lorsque la mort nous arrache les gens pour qui l’on vit. C’est aussi se réveiller jour après jour, de réaliser que vous êtes restée la personne que vous êtes. Avoir 100 ans dans votre cas, c’est devoir en être plus que fière.

Vous méritez aujourd’hui que vos 100 années sur pieds soient célébrées. Avoir traversé 400 saisons, c’est moins banal que vous le croyez. Merci. Merci de me permettre de connaître mon arrière-grand-maman. C’est précieux. Être centenaire, c’est un privilège, certes, mais c’est aussi une tonne de sacrifices. Vous êtes la mère, la grand-mère et l’arrière-grand-mère dont toute la famille est si fière. »

Voilà! Je vous cacherai pas que j'ai eu bien de la difficulté à le lire parce que je trouve ça beau, la vie, malgré tout ce qui peut arriver de moins beau, que voulez-vous... #TeamSensible

Vous, considérez-vous que c'est plus un privilège ou une tonne de sacrifices de vivre jusqu'à cent ans? J'aimerais bien vous lire là-dessus!  

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES