Je suis tannée de croire en l'astrologie

Crédit photo: dulgier / Unsplash Je suis tannée de croire en l'astrologie

J’ai encore passé trois heures à checker mes compatibilités amoureuses avec le signe astrologique d’un étranger. Trois heures à essayer de faire fitter la réalité avec les critères d’un signe X. Je me sens éreintée, encore plus dans le néant qu’avant.

Je pense surtout que je ne finirai pas avec ce mec Capricorne. J’ai beau faire des calculs, mon signe Gémeau va se sentir étouffé. J'ai déjà vécu une telle dynamique avec un autre, câline, je ne vivrai pas ça deux fois! Bref, ce fut un gros dimanche soir.

Je vous explique, j’aime ça l’astrologie, autant que j’aime Joël Legendre : dans le sens que j’en prends pis j’en laisse. Je trouve ça quétaine, ésotérique, à la limite ridicule... Mais au fond, puisque mon signe me représente tellement bien, j'y crois quand même un peu (beaucoup).

Quand j’étais au secondaire, ma classe et moi étions allés visiter les bureaux d’un grand journal. Le guide a voulu nous raconter une anecdote :

- Il y a quelques années, la fille qui s’occupait des horoscopes était ben malade, fait qu’on a dû piger au hasard les destins du monde, et ce, pendant plus d’un mois.

Haute trahison. Je me suis fait la promesse de ne plus jamais croire aux horoscopes des journaux. Mais par la suite, j’ai bien dû prendre mes informations quelque part. Je me suis inventé une tournée des médias en ligne : Broadly, Rookie et puis, en cas de doute, le Elle français.  

Quand ces trois sources affirment l’échec amoureux, au travail/,etc., je me rends à l’évidence : je vais devoir utiliser mon jugement. Mais maudit que c’est fatigant d’utiliser son bon jugement quand tous les astres sont déjà alignés pour me dire quoi faire! En tous cas.

Il y a quelque chose de poétique dans le fait de penser que grâce à cet espace qui nous dépasse au-dessus de nos têtes, on se connaît un peu mieux. D’abord, nous-mêmes, mais les autres aussi. Quand ma tante me lance : « C’est parce que t’es gémeau que t’es girouette », ça ne nous rapproche pas, mais ça nous en donne l’impression.

J’ai envie de me donner le défi de me concentrer sur les horoscopes positifs seulement, ou ben de m’en foutre totalement. Anyway, tout le monde le sait qu’on fait rien que se concentrer sur les détails qui nous intéressent (ex. « Vous allez rencontrer un chic type », « Vous avez intérêt à vous acheter un gratteux, mon chanceux. »)

J’ai envie d’arrêter d’analyser les autres avec cet outil aléatoire ou même, d’arrêter d'essayer de calquer des couples de célébrités en pensant qu’eux, y’ont compris. Juste, d’arrêter de penser que je peux contrôler l’incontrôlable, ça serait pas pire.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES