Ce qu'on portait à NYC pour le #WorldOfKiehls + Réflexion sur s'habiller pareil quand on est jumelles

Ce qu'on portait à NYC pour le #WorldOfKiehls + Réflexion sur s'habiller pareil quand on est jumelles


Bonjour Montréal, long time no see! Après 4 jours de vie new-yorkaise, disons que les trottoirs gris (et surtout mouillés) de la ville ne nous avaient pas trop manqués (comparativement à nos croquettes d’enfants et les animaux). On vous réserve plusieurs billets concernant nos découvertes, les highlights de notre voyage de presse et les produits que nous avons reçus, mais en attendant, je voulais vous faire un round-up de ce que nous avons porté et ça m’a amenée, telle Carrie Bradshaw, à avoir une réflexion sur la vie... 

Une histoire de jumelles qui voulaient s’habiller pareil
Josiane et moi avons toujours pas mal eu les mêmes goûts. Avec les mêmes référents, la plupart de nos goûts qui sont identiques et le fait qu’on aime les belles choses, on s’est souvent contraintes à ne pas s’habiller pareil pour ne pas gosser le monde, parce que t’sais, on a déjà des faces pareilles. Pourtant, on a passé notre enfance à le faire et ce n’est qu’à la mi-adolescence qu’on a enfin découvert que si on ne s’achetait pas le même linge et qu’on se prêtait nos affaires, on allait en avoir juste plus. #Révélation 

En vieillissant, on a perdu un peu l’habitude de se prêter nos vêtements parce qu’on ne portait plus la même taille ou parce qu’on n'habitait plus ensemble. À ce sujet, je suis la meilleure voleuse de bas collants de l’histoire des tiroirs de Josiane, et elle me prend volontiers mes manteaux. Ça faisait quelques années qu’on voulait recommencer à s’habiller pareil étant donné que ça nous fait rire et que ça fait toujours un effet incroyable sur les gens (je ne sais pas trop pourquoi pour vrai). On avait des réticences comme on se fait déjà pas mal comparer quant à nos caractères, nos choix de vie, nos maladies, mais surtout, notre poids. On n’avait pas envie de toujours se faire dire qu’une est plus folle que l’autre, qu’une est plus grosse que l’autre, et de nous faire toujours rebattre les oreilles avec les mêmes arguments de misogynie internalisée de crotte. 

Chassez le naturel et il revient au galop, qu’ils disent
En 2012, quand je ne parlais plus à Josiane pour prendre une petite pause de la vie, nos amis communs n’arrêtaient pas de me dire que j’achetais les mêmes vêtements qu’elle. Instagram n’était pas ce qu’il est maintenant, alors on n’avait pas de moyen de savoir, et on le faisait tout le temps.

Après, quand on est tombées enceintes en même temps, on ne se gênait plus pour s’habiller de la même façon, parce qu’on était enceintes en même temps et que c’était déjà le bout de la marde pour beaucoup de monde! On a eu les enfants, puis toujours un désir de s’habiller dans la même vibe, sauf que quand je suis retombée malade, les critiques à propos du poids de l’une et l’autre étaient trop intenses, fait qu’on a arrêté pendant un bout. 

Depuis, je pense qu’on a vécu assez de choses différentes (dont une autre grossesse qui s’est soldée par un accouchement épique dans ma salle de bain) pour se dire qu’on pourrait reprendre le goût et le temps de s’habiller pareil. Donc, sans vraiment le planifier, on a recommencé à le faire, pour se donner bonne conscience de s’acheter des vêtements pour une occasion X ou Y ou juste pour se faire plaisir. Si on n’achète pas tout le temps des morceaux identiques, ça fait quand même plaisir de voir comment ça amuse les gens de nous voir dans les mêmes vêtements et, surtout, ça brise les limites que la pression sociale nous mettait. Surtout, maintenant, on ne se gêne plus pour bloquer les gens qui disent des commentaires pas gentils. 

Pour revenir à NYC
Voici ce qu’on a porté de pareil ou pas pareil. Le plus drôle, c’est qu’on ne s’est pas informées du contenu de notre valise avant d’arriver à notre chambre d’hôtel, qui était tellement belle qu’elle nous donnait le goût de placer nos vêtements hors de nos valises pour la première fois de nos vies (ou presque).

Josiane
Look avion : Coat Frank & Oak Women, suit Le Château 
Look jour 1 : Robe Eve Gravel, bas F&O, souliers Gucci, sac Céline, manteau F&O
Look jour 2 : Suit Le Château, Manteau F&O, T-shirt F&O, souliers ECCO
LA FOIS QU’ON A RENCONTRÉ JOHN LEGEND : Robe Zara, Manteau F&O, souliers Gucci
Dodo : Nuisette The Sleep Shirt

Carolane
Look avion : Coat Aritzia, chemise Le Château, jupe Zara, bottes Zara
Look jour 1 : Robe Eve Gravel, bottes Zara, manteau Aritzia, sac Coach
Look jour 2 : Suit Le Château, manteau Aritzia, T-shirt F&O, souliers ECCO
LA FOIS QU’ON A RENCONTRÉ JOHN LEGEND : One-piece Noémiah, manteau Aritzia, souliers Geox
Dodo : Nuisette The Sleep Shirt et la robe de chambre en coton ouaté de l’hôtel, que je n’ai pas achetée parce qu’elle était 120 $ USD.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES