Les démons du passé qui collent

Crédit photo: Counselling/Pixabay Les démons du passé qui collent

J’ai toujours eu ce poids sur le cœur. Quand vient le temps de parler de notre famille autour d’un verre, je deviens toujours un peu deep et je lâche le genre de commentaire amer qui cause un malaise.
 
Malaise

Crédit : Giphy

J’ai de la misère encore aujourd’hui à comprendre pourquoi j’ai encore tant d’amertume pour ma famille, mais surtout mes parents. J’essaie d’expliquer aux gens et j’ai l’impression de même ne pas savoir quoi leur dire exactement, je ne sais même pas au fond pourquoi j’ai encore cette boule de colère qui me hante depuis des années.
 
Quand j’essaie de m’expliquer les raisons de ce ressentiment, on dirait que je me sens coupable. J’ai l’impression de chercher des bibittes où il n’y en a pas, je me dis que je n’ai pas « tant souffert » comparé à d’autres ou qu’en fait j’ai tout imaginé. Si j’ai bien appris quelque chose avec les années, c’est qu’on ne peut pas quantifier la douleur d’une expérience et qu’on ne se console certainement pas en se comparant.
 
Chaque fois que ce poids s'installe dans ma gorge, je me dis que voyons, c’est des affaires classées, que je devrais passer à autre chose et décrocher. Mes parents m’ont fait mal, ils m’ont brisée, j’ai l’impression qu’ils m’ont retiré le droit d’avoir une famille saine, ou du moins vivable, et je leur en veux encore aujourd’hui.
 
J’ai quitté la maison il y a des années dans l’espoir de chasser tout ce négatif qui était dans ma vie. J’ai vite réalisé que des émotions, ça ne s’abandonne pas dans le garde-robe de ton ancienne chambre à coucher, et j’ai dû faire face à mon passé seule, loin de mes repères. Ça n’a pas été facile. Après un moment je suis allée chercher des ressources pour m’aider, je ne pouvais pas y arriver seule.
 
Quand mon blues passe, ou quand je me vide le cœur a quelqu’un, je me dis que c’est finalement fini et que l’affaire et classée. Mais, je me trompe.
 
J’ai l’impression de remâcher les événements d’une ancienne vie, d’une vie qui n’est même plus ma réalité et qui ne devrait même pas avoir le droit de m’affecter comme ça. Aujourd’hui, j’ai une relativement bonne relation avec les gens qui m’ont tellement blessée par le passé, mais reste que j’ai toujours un motton qui ne veut pas passer. Des années plus tard, je suis incapable de pardonner. Je leur en veux et je pense que je leur en voudrais toujours.
 
Et vous, vous dealez comment avec vos démons du passé?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES