Un petit exercice à essayer pour mieux accepter son reflet dans le miroir

Crédit photo: Sydney Jackson/Unsplash Un petit exercice à essayer pour mieux accepter son reflet dans le miroir

J’ai amorcé mon cheminement de libération corporelle il y a maintenant quelques années. Comme tout le monde, j’ai commencé en tâtonnant, en écoutant des podcasts, en lisant, en discutant, bref en intellectualisant la chose.

Mais on va se le dire, savoir intellectuellement que les standards de beautés qu’on nous impose sont arbitraires et inatteignables pour la majorité d’entre nous et croire que tous les corps méritent tous le même respect fondamental, c’est une chose. Arriver à passer devant le miroir sans se dénigrer, c’en est une toute autre. Entre les deux, il y a un changement nécessaire au niveau de notre façon de penser, il y a un passage de la théorie à l’acte. Il y a des mois et même des années de pratique, à remettre en questions nos réflexes d’auto-critique, à regarder les corps qui nous entourent pour trouver leur beauté indéniable, à reconnaître quand notre méchante petite voix intérieure est plutôt la voix de notre culture que nous avons intériorisée après des années de conditionnement.

Crédit : Giphy

J’ai envie de vous partager un exercice qui m’a énormément aidée à accepter le reflet que le miroir me renvoie chaque jour. J’ai malheureusement oublié qui a partagé cette idée que j’ai entendue dans un podcast. C’est très simple, il s’agit de se demander « Je cherche qui dans le miroir? » chaque fois qu’on est en train de critiquer son apparence. Souvent, pendant ces moments-là, on est absorbé.e par les parties de notre corps qui ne se conforment pas aux critères de beauté traditionnels. On se déconstruit comme un casse-tête, voulant changer ceci et cela en oubliant que toutes ces choses sont en fait ce qui font de nous une personne unique. Évidemment que si on se regarde en cherchant le fessier d’un.e athlète et la taille d’un.e mannequin, comme la société nous dit de le faire, on est souvent déçu.e! Le but est de déclencher une réflexion sur les critères de beauté que nous croyons devoir rencontrer pour être acceptable ou attirant.e et de prendre le moment où l’on se pose cette question pertinente pour prendre un pas de recul et dire non merci au brainwashing qui nous mène à nous dénigrer de la sorte.

Une fois la première question posée, j’aime bien faire un petit suivi avec moi-même en me disant, les yeux toujours sur mon reflet (et parfois à haute voix) : « Et si je me cherchais moi? » Pour être polie, je me réponds toujours, la plupart du temps en me disant : « Ben chuis là. » Voilà. C’est beaucoup plus agréable de passer devant le miroir en s’attendant à se voir soi-même, tout simplement. Pis, on cherche moins longtemps dans ces moments-là. La catchez vous? Blagues à part, je me sens toujours mieux après ce petit exercice. Il n’aidera pas tout le monde à se sentir mieux sur le coup, mais cela amorcera peut-être une réflexion intéressante.
 
Je vous encourage donc fortement à tenter l'exercice et à oublier mon humour douteux!

Crédit : Giphy

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES