5 trucs qui m'aident à accepter mon gros corps

Crédit photo: Les folies passagères/Facebook

Je me sens cheminer dans l’acceptation de mon corps. Après avoir fait un régime durant l'année dernière qui m’a laissée toute croche avec une inquiétude grandissante concernant une prise de poids, c’était nécessaire. Je me sens libérée et confiante depuis que j’ose assumer ma corpulence. J’ai décidé de vous partager les trucs qui m’aident dans mon cheminement, parce que je veux que tout le monde puisse goûter à cette liberté qu’apporte l’amour de son corps.

1. Mettre en valeur ce que je n’aime pas de mon corps
À la base, je n’ai pas vraiment un endroit de mon corps qui me complexe plus qu’un autre. Disons que les vergetures et mes gros bras ne me rendaient pas à l’aise. Pour me permettre de les aimer, je me suis acheté une chemise ouverte aux épaules, exposant ainsi mes bras d’une manière que je trouvais sexy. J’ai aussi décidé de porter des camisoles plus échancrées où mes vergetures de seins sont apparentes. Et c’est pas laid. Je les trouve même très belles ainsi à la vue de tous.tes.

Crédit : Giphy

2. Me donner le droit de porter ce qui me tente vraiment
Dans le même ordre d’idée, ne pas m’empêcher de porter une jupe métallique, un body, des bralettes apparentes, des vêtements serrés m’apporte un très grand sentiment de liberté. C’est le fun, parce qu’il y a de plus en plus de magasins taille plus qui offrent des vêtements diversifiés. Ils sont toujours plus chers que les vêtements en tailles standardisées, mais bon, ça, c’est un autre débat!

3. Rejoindre des communautés positives
Facebook regorge de groupes de toutes sortes, dont plusieurs pour grosses personnes. J’aime me reconnaître dans les struggles des autres, conseiller ou être conseillée sur mes propres triggers, en apprendre plus sur la grossophobie, échanger avec des personnes qui me ressemblent, etc. On se sent moins seul.e.s et ça aide à garder le cap et sa motivation dans ce combat d’acceptation.

Crédit : amandaapparel/Instagram

4. Suivre des gens inspirants qui te ressemblent
Suite au visionnement de ce vidéo de Grand-Mère Grunge, ça a cliqué dans ma tête. Si passer du temps sur Pinterest ou Instagram me fait sentir aussi mal, c’est peut-être parce que les personnes que je suis ne me ressemblent pas ou bien représentent des standards de beauté inatteignables. Je me suis donc mise à suivre plusieurs Youtubeur.euse.s plus size et à follower des filles qui m’inspirent sur les autres réseaux sociaux.

5. S’approprier le mot « gros.se »
Eh oui. Parce que c’est ce que je suis. Je suis aussi drôle, débrouillarde, perspicace, de taille moyenne, brunette. Il ne faut pas avoir peur d’utiliser cet adjectif pour nous qualifier, car ce n’est pas une insulte. D’ailleurs, voici un article à ce sujet qui m’a fait réaliser pas mal d’affaires sur ce mot.

Il y a plusieurs autres trucs qui m’aident à cheminer, comme parler de mon vécu, m’entourer de gens qui m’apprécient, me lancer des défis et bouger mon gros corps. J’espère vous aider un petit peu dans ce processus vraiment pas facile.

Avez-vous des trucs qui vous aident à aimer votre corps?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES