Camillette : des bijoux minimalistes tout sauf enfantins

Crédit photo: Camillette Camillette : des bijoux minimalistes tout sauf enfantins
Ça fait longtemps que j'avais envie de parler de Camillette, une compagnie super minimaliste de bijoux. Puis, la vie étant ce qu'elle est, il s'est passé plusieurs mois avant que je concrétise cet article. Le bon côté de tout ça, c'est que les bijoux de Camille sont intemporels, alors pas de souci qu'ils passent de mode entre les mois où je voulais lui envoyer les questions et le produit fini d'un article concret. #C'estMaChance 

Si vous me demandez mon article préféré, je vais cent fois vers les boucles d'oreilles Angle Hoop Earrings. Si vous ne me le demandez pas, c'est pas grave, je vous l'ai dit quand même. Haha! 

 
Présentez-vous aux lecteurs et lectrices de TPL. 
Camillette, c’est moi, et c’est aussi mon surnom! Je suis designer et fondatrice de la ligne de bijoux Camillette. Il existe deux Camillette, Camillette joaillière, mais aussi Camille consultante en développement durable. Après des études en design industriel et une maîtrise en gestion et politique de l’environnement, j’ai œuvré dans le domaine pendant plusieurs années. Il y a deux dans, j’ai eu une crise existentielle et j’ai décidé de suivre mon cœur en lançant Camillette, ma propre compagnie de bijoux. #NoRegrets

Camillette, c’est quoi exactement?  
Intégrant les nouvelles technologies à la joaillerie traditionnelle, Camillette crée des bijoux minimalistes et délicats. Résolument moderne, la combinaison de matériaux nobles et contemporains produit des pièces d’une grande simplicité fabriquées à petite échelle à Montréal.
 
Comment votre projet a-t-il pris forme?
Tout a débuté lorsque j’ai acquis une CNC, une machine qui permet de découper plusieurs matières, dont le métal. J’ai tout de suite vu le potentiel d’intégrer cette technologie à mes designs, me permettant de fabriquer des pièces personnalisables et d’une haute précision difficiles à créer autrement. C’est ma façon de me distinguer des autres joailliers.ères, et il y en a beaucoup de très grand talent, spécialement à Montréal!

J’avais envie depuis longtemps de me lancer en affaires, mais je n’osais pas. Être entrepreneur.e amène beaucoup d’incertitudes. Je n’ai pas du tout le profil entrepreneur.e type! Je n’aime pas le risque, et l’incertitude et moi ne faisons pas très bon ménage. J’aimais mon travail en développement durable, mais je sentais qu’il manquait quelque chose. De la passion, peut-être? Dès que j’ai commencé à élaborer Camillette, je me suis sentie tout de suite très stimulée. Et ça fait du bien à l’âme.

Travaillez-vous seule ou en équipe?
Je partage mon atelier, aux Ateliers Capitol, avec une géniale collègue joaillière, Émilie Pauze de Pauze Atelier. En juillet, l’atelier grossit et nous serons quatre joaillières presque à temps plein. Camillette, ça demeure encore beaucoup moi, mais depuis l’automne passé, j’ai de l’aide ponctuelle de stagiaires à la production et en communication.

Quelles sont vos petites habitudes matinales?
CAFÉ avant de faire quoi que ce soit d’autre. Après, j’enfourche mon vélo beau temps mauvais temps et je file à l’atelier. J’aime travailler à l’ordinateur (courriels, médias sociaux, gestion, finance, etc.) le matin pour pouvoir me consacrer à la production par la suite. J’essaye de ne pas trop regarder mes courriels ou mes fils Facebook ou Instagram durant la journée parce que ça peut vite devenir une perte de temps.
 
Et si votre entreprise était un groupe de musique, qui est-ce que ce serait?
Aille, difficile question, je n’ai pas de réponse…

Comment entrevoyez-vous l’avenir avec votre entreprise?
J’ai envie d’explorer beaucoup plus la découpe de métal, surtout avec les nouvelles technologies maintenant beaucoup plus accessibles et abordables. J’aimerais bien aussi retourner à mes racines en design industriel et peut-être développer une gamme de petits objets.

Quelle est la pièce indispensable parmi votre collection?
Je dirais le bracelet Angle ouvert dans sa version mince ou large en laiton ou argent. Il se porte aussi bien avec un ensemble décontracté ou de manière plus chic. C’est un must!
 
Et pour terminer, si vous aviez à habiller une personne (morte ou vivante), qui voudriez-vous que ce soit?
J’aimerais beaucoup habiller les filles de Milk & Bone et Laurence Leboeuf. Je trouve qu’elles ont toutes des super looks!

Où peut-on se procurer tes bijoux?
À beaucoup d’endroits! 
À mon atelier : 5795 Avenue de Gaspé, local 213 à Montréal.
Me contacter à info@camillette.com avant de passer. 
Pour la liste de mes détaillants, c'est ici
Pour mon site Internet,c'est ici

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES