À quoi penseriez-vous si je vous disais « technologie portable »? Il y a fort à parier que ce sont les montres intelligentes, comme la Apple Watch, ou encore le bien triste flop des Google Glass qui vous viendraient d'abord à l'esprit.

Même si plusieurs raisons expliquent l'échec commercial des Google Glass, on ne se cachera pas que le manque d'esthétisme du produit y est pour beaucoup. Je ne connais pas grand monde qui serait willing d'arborer au quotidien des lunettes ayant l'air tout droit sorties d'un film de science-fiction.

Rien d'étonnant en même temps : bien plus que de simples bébelles électroniques, les wearables s'inscrivent dans un contexte où le look devient un critère de sélection important. Les gens veulent se procurer des vêtements et des accessoires qu'il.elle.s vont avoir envie de porter, pas (forcément) parce qu'ils sont technologiques. Ainsi, les designers doivent trouver le moyen de concilier fonctionnalité et design, en veillant notamment à ce que l'intégration de la portion électronique ne nuise pas à l'entretien du produit.

Il est certes difficile de croire qu'une création comme la robe ou le t-shirt Twirkle de CuteCircuit ne requerrait pas de nettoyage à sec, et pourtant! Suite à plusieurs modifications, Francesca Rosella et Ryan Genz (co-designers et fondateurs) et leur équipe sont parvenus à réaliser une collection de vêtements lavables à la machine qui changent de couleur grâce à une technologie réagissant aux mouvements.


Crédit : CuteCircuit
Les progrès de la technologie et l'accessibilité à de nombreux standards textiles leur ont permis de concevoir des circuits intelligents souples, créant une véritable révolution dans l'univers de la mode. CuteCircuit a entre autres créé la toute première Twitter dress, portée par Nicole Scherzinger en 2012. Lors du livestream de l'événement, les fans pouvaient y voir défiler leurs tweets via le hashtag #TweetTheDress.
Crédit : ODE/YouTube

L'entreprise s'est fait approcher à quelques reprises par des célébrités, telles que Laura Pausini et même le groupe U2, pour la conception de leurs costumes scéniques. En 2010, la chanteuse azerbaïdjanaise Safura a, elle aussi, performé vêtue d'une robe interactive, lors du célèbre concours musical Eurovision. Des collaborations qui ont toutes fait naître des expériences visuelles à couper le souffle, grandement acclamées par le public et les médias internationaux.


Crédit : CuteCircuit

Évidemment, tous les wearables n'ont pas pour fonction première de créer un fashion statement; la plupart sont plutôt commercialisés dans le but de favoriser le bien-être de l'utilisateur.rice. CuteCircuit est d'ailleurs parvenue à inventer un haut permettant aux personnes malentendantes de ressentir la musique : le Sound Shirt.


Crédit : CuteCircuit/YouTube

Imaginez-vous toutes les idées qui pourraient être réalisées à l'avenir? Toutes les possibilités qui pourraient être exploitées? Avec une croissance des ventes de 18,4 % en 2016, on peut définitivement dire que l'engouement suscité par le marché de la technologie portable mérite que l'on s'y attarde!

Connaissiez-vous les wearables?

Page d'accueil