Je dois vous l'avouer, j'ai eu une fin de session difficile en 2016. La tête n'y était pas du tout : j'avais besoin d'un break avant le temps. Mais bon, maintenant que tout ça est presque derrière moi, j'ai lâché ma contre-plongée dans le fabuleux monde d'Harry Potter pour la xième fois et j'ai décidé de mettre un peu de mon temps libre dans quatre romans écrits par des femmes. Je poursuis donc la série Femmes de paroles avec quatre autrices à découvrir en 2017. 

Chanson douce, Leïla Slimani

Crédit : Gallimard

Avec son deuxième roman, publié chez Gallimard, l'écrivaine Leïla Slimani remporte le prix Goncourt 2016 et ce n'est pas pour rien. Son roman, dont l'incipit commence par : « Le bébé est mort. » est une prouesse d'écriture en soi. Cette histoire, intense et obsédante est un mélange de huis clos pur entre une nounou parfaite et une famille parisienne on ne peut plus banale. Toutefois, l'histoire se transforme vite en un cauchemar des plus inquiétants. La finesse de l'écriture de Slimani est renversante. À lire absolument!

Lettres à ma fille, Maya Angelou

Si vous êtes comme moi, les mots poignants de la grande Maya Angelou ne vous laissent pas indifférent.e.s. Ce dernier ouvrage est une succession de courts textes qui décrivent dans une écriture sincère les souvenirs de l'écrivaine. Après une enfance et une adolescence pour le moins violentes, Angelou, figure féministe avant l'heure, décrit à quel point la littérature a joué un rôle important et l'a transformée, l'amenant d'ailleurs à être la première étudiante noire d'une école privée. Dans ce captivant récit, l’auteure nous fait partager ses combats et les épreuves qui ont forgé son caractère et qui ont fait en sorte qu'encore aujourd'hui, ses mots touchent des milliers de lectrices.

Le cimetière des abeilles, Alina Dumitrescu

Crédit : Nota Bene
L'écrivaine nous livre un témoignage de son enfance et de sa vie de jeune adulte en Roumanie. Le récit, teinté d'une grande poésie et d'un style saccadé, nous fait voyager entre Montréal et ailleurs. C'est l'amour pour une langue, le français, qui deviendra, au fur et à mesure que le texte se construit, l'échappatoire de la narratrice, puis, la fuite devient réelle avec une émigration au Québec. Dès lors, commence toute une introspection face à son identité : pas tout à fait roumaine, mais pas tout à fait québécoise, elle est, en tout cas, quelque part entre les deux. 

Comme des sauvages, Emmanuelle Tremblay

Crédit : Léméac

Viviane est partie étudier à San Francisco, mais la voici prise au chevet de sa grand-mère mourante, Rose. À travers l'histoire de la protagoniste est révélée celle de trois générations de femmes des années 60 à aujourd'hui, au sein d'une famille où secrets, regrets et non-dits dressent le portrait d'une société en constante transformation et où les tabous sur la condition des femmes à différentes époques ravivent une effervescence d'émotions. Un vrai bijou de roman!

Et vous, quels sont les livres écrits par des femmes que vous aimeriez lire cette année? 

Page d'accueil