Puisqu'on n'accorde pas assez d'importance à la place des femmes en littérature, je désire, avec cette série d'articles, vous faire découvrir des auteures d'ici et d'ailleurs.

Pour mon premier billet, je commencerai donc avec de la poésie. J'ai LONGTEMPS boudé la poésie. Je trouvais qu'on avait fait le tour. Je ne déteste pas les Baudelaire, Nelligan et Rimbaud de ce monde, mais je ne me reconnaissais pas dans les vers qu'on enseigne encore au cégep et à l'université. C'est pourquoi, aujourd'hui, je vous présente cinq poètes (ou poétesses, c'est selon) pour qui j'ai craqué, dont les mots m'ont profondément marquée et qui, j'espère, vous marqueront également. 

1. Bluetiful, Daphné B.

Crédit : Audrey Eve Langevin
 

J'ai rarement ri en lisant de la poésie, c'est chose faite avec Bluetiful. Daphné B. a cette façon de vous rappeler vos tracas du quotidien, de les tourner au ridicule, mais également de sentir qu'ils sont légitimes. Ses poèmes sont parfois teintés de rire, parfois de sarcasme, parfois des deux. Parfois pas du tout.

Bluetiful, Daphné B. 
Éditions de l'Écrou
ISBN : 9782981391193

2. Milk And Honey, Rupi Kaur

Crédit : Audrey Eve Langevin
 
Vous avez probablement déjà entendu son nom. Rupi Kaur, c'est cette auteure torontoise âgée de seulement 24 ans qui s'est fait connaître notamment via son compte Instagram pour ses clichés féministes et engagés. Sa poésie est douce, mais parfois cinglante de vérité. Divisé en quatre parties, le recueil de la jeune auteure nous fait vivre une gamme d'émotions allant de la nostalgie à la colère. 

Milk and Honey, Rupi Kaur
Andrew McMeel Publishing
ISBN : 9781449474256

3. Royaume Scotch Tape, Chloé Savoie-Bernard

Crédit : Audrey Eve Langevin
 
Ce n'est que très récemment que j'ai découvert la très talentueuse Chloé Savoie-Berand, avec son recueil de nouvelles publié aux éditions Triptyque, Des femmes savantes. Je l'ai dévoré tellement rapidement que je me suis laissée tenter par son recueil de poésie publié en 2015. Je n'ai pas été déçue. J'ai du mal à qualifier l'écriture de Chloé, notamment parce qu'elle a une écriture très unique. Royaume Scotch Tape, c'est une polyphonie des royaumes de sorcières, de potinages de paroles d'écrivaines. À découvrir absolument. 

Royaume Scotch Tape, Chloé Savoie-Bernard
Éditions de l'Hexagone
ISBN : 9782896480791

4. Last call les murènes, Maude Veilleux

Crédit : Audrey Eve Langevin
 
Je crois que la réputation de Maude Veilleux n'est pas à faire. Après son roman Prague, je n'ai pas arrêté de vouloir en lire plus. Crue, ranchée, franchement sincère, ce sont les qualificatifs qui me viennent à l'esprit quand je pense à son écriture. L'écrivaine de la Beauce en vient à dépeindre un portrait typiquement vrai et sans retenue de ce qu'est être femme, mais aussi individu, personnage errant dans la tranche de la vie. Si vous ne l'avez pas encore lue, je vous la conseille plus que fortement. 

Last call les murènes, Maude Veilleux
Éditions de l'Écrou
ISBN : 9782924682012

5. Teaching my mother how to give birth, Warsan Shire

Crédit : Audrey Eve Langevin
 
Je ne pense pas avoir autant braillé en lisant quoi que ce soit, pis je suis difficile à faire pleurer dans les lectures. Mais Warsan Shire a cette langue tellement nostalgique, tellement mélancolique que ça en fait peur. Vous la reconnaissez peut-être de nom, notamment si vous avez vu et écouté le dernier album de Beyoncé, Lemonade. Il se trouve que les paroles prononcées par Queen B, entre les pièces musicales, ont été composées par nulle autre que la poète britannico-sommalienne qu'est Warsan. Et ses mots sont poignants, féroces. En toute humilité, la jeune femme de 28 ans nous livre un puissant témoignage de sa vie, du viol et de ses origines. 

Teaching my mother how to give birth, Warsan Shire
Mouthmark Series
ISBN : 9781905233298

Et vous, quelle est votre poétesse coup de cœur du moment? 

Page d'accueil