J'ai essayé le flux menstruel libre

Crédit photo: DianaraSHERRY/Pixabay, montage par Magalie Biron

Il y a quelque temps, un article concernant le flux instinctif menstruel est passé dans le groupe secret TPL. Cet article expliquait cette technique qui consiste tout simplement à n'employer aucune protection lors des règles. Nous deviendrions alors attentives aux signaux nous indiquant qu'il est temps de se rendre aux toilettes dans le but de, eum, se vider.

Évidemment, j'étais, au premier abord, fort sceptique, mais je dois reconnaître avoir ressenti un certain intérêt lorsque l'on mentionnait que cette méthode permettait de muscler le périnée. Il me semble qu'avoir un vagin musclé, ça sonne pas pire pantoute.

Ne reculant devant rien, je me suis lancée et ai dernièrement mis à l'essai cette technique.
J'aimerais bien dire que j'ai lu davantage à propos de la méthode, que je me suis informée et bien préparée avant de me lancer. Que j'ai choisi mes vêtements soigneusement et que je me suis réservé une journée peu occupée avant d'éviter la catastrophe. Eh bien, non. Ç'aurait été trop facile et pas mal moins le fun à raconter.

Je suis une adepte incontestée de la DivaCup. Cet outil me permet d'être menstruée et paresseuse sans danger de syndrome du choc toxique parce que je l'aurais laissée trop longtemps. Malheureusement, ma partner in crime des menstruations a disparu dans un déménagement, et je me suis donc retrouvée à devoir porter des tampons à nouveau. C'est donc dans un élan de paresse, un matin où je n'avais vraiment pas envie de me donner le trouble de devoir changer ma protection au cours de la journée, que je me suis dit que c'était le moment idéal pour tester cette fabuleuse méthode qui remplacerait peut-être la coupe menstruelle dans mon cœur.

Il importe de mentionner que cette décision a été prise moins de deux minutes après avoir enfilé ma seule et unique paire de shorts beige ben-ben pâle.

La matinée s'est déroulée à merveille, je suis allée aux toilettes une fois et je n'avais aucune tache, le sang s'écoulait dans la cuvette. Je me sentais hot et puissante. Mon périnée avait gagné, j'étais désormais en contrôle de mon flux.

Je ne suis donc pas retournée aux toilettes de la journée. J'avais aussi jeté mon dévolu sur un jour où ma possibilité d'accéder à des toilettes était limitée. Ce n'est que quelques heures plus tard que je me suis rendu compte que j'avais été pas mal niaiseuse. À ce moment, je n'étais plus aussi fière et mes shorts n'étaient plus aussi beiges.
                         

Crédit : Giphy
 

J'ai terminé ma journée en marchant les jambes serrées, car, en plus, il me restait quelques heures de travail encore avant de pouvoir me changer.

Je ne peux pas dire que, pour moi, cette méthode était concluante et je ne pense pas me tourner vers elle à l'avenir. Cependant, je serais ouverte à l'idée de retenter l'expérience dans des conditions plus optimales. En attendant, je vais renouer avec ma BFF, la DivaCup. Le site Passion Menstrues (meilleur nom) partage deux témoignages d'adeptes du flux instinctif pour celles qui seraient curieuses d'en savoir plus.

Avez-vous déjà essayé les menstruations sans protection? Vos impressions?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES