Nos suggestions littéraires pour le « 12 août, j'achète un livre québécois »

Crédit photo: Marie-Hélène Racine Nos suggestions littéraires pour le « 12 août, j'achète un livre québécois »

Depuis trois ans (déjà!), de plus en plus de personnes achètent un livre d’un.e auteur.e québécois.e le 12 août, afin de faire rayonner la culture et le marché du livre d’ici. L’événement est assez festif : toutes et tous partagent leurs suggestions littéraires sur les réseaux sociaux avant le 12 août, ainsi que leurs découvertes lors de la journée même!
 
Le fait que j’étudie en littérature + ma passion des livres + le fait que je sois privilégiée (même si je vis la student life) fait en sorte que je me permets souvent d’acheter des livres (québécois, surtout!). Par contre, je suis très consciente que ce n’est pas le cas de tout le monde. Une seule journée dans l’année, c’est pas si mal, et ça fait moins mal au budget annuel. Surtout qu’il y a des livres dans toutes les tranches de prix. Donc, le 12 août, j’achète un – ou plusieurs! – livres québécois. Voici nos suggestions, si vous manquez un peu d’idées!
 

  • Ton petit look : Guide pour une vie adulte (genre) épanouie par Josiane et Carolane Stratis : ≈ 27 $

Juste le meilleur livre au monde, Am I right? Plus sérieusement, ce livre est le parfait guide pour les jeunes – et moins jeunes (!) – adultes qui veulent s’enrichir afin de devenir une (genre) de meilleure personne. Gros plus : c’est le parfait livre à mettre dans son feed Instagram. *Wink, wink*
 

Crédit : sachaaafalardeau/Instagram
  • Et au pire, on se mariera par Sophie Bienvenu : ≈ 18 $

Un livre intense et cru qui ébranle par en dedans. C’est le genre de lecture qui vous reste en tête puisque, comme Catherine Théroux l’explique : « C'est un livre casse-tête où vous vous faites donner des pièces du puzzle dans le désordre et il faut les rassembler. Un livre qui ne donne pas tout cuit dans le bec du lecteur. »
 

Crédit : la.racine/Instagram
  • Hiroshimoi par Véronique Grenier : 15 $

Petit livre, récit fragmenté. L’auteure nous emporte dans une histoire d’amour déconstruite qui devient le propre reflet de notre nostalgie. Comme Josiane le dit : « Ça prend trois secondes à lire, trois semaines à s’en remettre. »
 

  • Charlotte before Christ par Alexandre Soublière : ≈ 14 $

Catherine Théroux : « Un livre qui parle d'une relation entre deux ados (typique me direz-vous), mais il a un ton tellement vrai et cru qu'on oublie le synopsis qui peut sembler déjà vu. »
 

  • Bluetiful par Daphnée Blue : ≈ 10 $

Dites enfin que vous aimez la poésie (lol, j’ai volé le slogan de l’Écrou) avec ce court recueil. Audrey Eve Langevin le décrit ainsi : « Je me suis complètement retrouvée dans sa poésie, son recueil m'a aussi réconciliée avec ce genre que j'avais délaissé et même snobé dans les dernières années. Un recueil qui regroupe des poésies parfois profondes, mais légères à la fois. C'est difficile à expliquer. Le genre de recueil que la femme de (presque) 25 ans en moi avait besoin. »

(La chasse aux licornes est aussi un excellent recueil!)
Crédit : lis.moi.ca/Instagram
  • La tendresse attendra par Matthieu Simard : ≈ 13 $

Stefany Lasonde semble en amour : « C'est court; le style d'écriture simple, un brin naïf est charmant et touchant, et la fin est tellement surprenante que l'on comprend toute l'intelligence de l'auteur. Ce mec joue avec les mots comme un musicien avec son instrument et c'est beau, beau, beau ».
 

  • Quatrième tome d'Amblystome : De dieux et de monstres par M. V. Fontaine : ≈ 30 $

Si, comme Méré, vous êtes plutôt du genre à aimer la science-fiction d’amour et les univers post-apocalyptiques, vous devriez aimer Amblystome! Fait nice : c’est écrit par une femme.

Crédit : patriciawatwood/Instagram
  • Le nénuphar et l’araignée par Claire Legendre : ≈ 16 $

Kim St-Amour dit avoir enfin trouvé écho à sa douleur dans ce livre. Cet essai biographique sur la peur décortique le sentiment d’angoisse qui nous guette toutes et tous.
 

  • L’Amélanchier par Jacques Ferron : ≈ 15 $

Ce roman québécois est un classique : il revisite le célèbre conte Alice au pays des merveilles, mais dans les décors de notre belle province. Si vous voulez vous réconcilier avec les grands classiques de la littérature québécoise, c’est le livre que je vous conseille.
 

(Mes suggestions! Et la couverture de l'Amélanchier dans le coin, à droite + un intrus, devinez lequel!)
Crédit : la.racine/Instagram

Et vous, quelles sont vos suggestions d’achats littéraires québécois? Nous sommes curieuses et curieux (hi, Jérémie!), laissez-les en commentaire, juste ici! 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES