Épouxe au foyer : 5 trucs pour vivre avec un seul salaire

Crédit photo: IgorDobindaDOTcom/Pixabay Épouxe au foyer : 5 trucs pour vivre avec un seul salaire

Premièrement, je définis le mot « épouxe » : c’est un terme neutre qui indique la relation que mon copain et moi avons dans notre vie commune. En gros, on est mariés et on se détache du statut de « femme » et de « mari ». Deuxièmement, nous avons eu l’idée de pousser encore plus loin le rejet des genres attitrés par les gens qui nous entourent. Mon épouxe s’occupe de notre vie et, moi, je travaille. #QueerAuFoyer

Nous évoluons ensemble, dans une société qui ne fait pas tout le temps notre affaire, mais on s’organise avec ce que l’on a. Nous avons 23 ans, nous sommes encore aux études, nous n’avons pas d’enfants, pis on avait envie de se donner un break. Tout le monde est au courant, jongler entre la vie d’adulte, les études, l’appartement… ce n’est pas chose facile. Ensemble, nous avons pris la décision de faire nos études un après l'autre.

Mon Liebling étudie dans le domaine de l'informatique et, moi, de l’herboristerie. Il nous semblait logique pour nous deux de d'abord y aller avec celui qui apporterait une stabilité financière. J’ai donc un travail de gestion dans un salon de coiffure et, lui, il met tout son temps dans ses études. Nous avons accès à de l'aide financière étudiante, ce qui couvre les frais de scolarité ainsi qu'une partie de notre loyer. Je vous présente ici une liste des choses à faire afin de rendre la vie plus agréable avec un seul salaire, à long ou à court terme.

1. Avoir un revenu un peu plus élevé que le salaire minimum
C’est en restauration (incluant les bars) et dans les fonctions publiques qu’on retrouve des jobs qui payent plus que le salaire minimum. Ceci est essentiel pour pouvoir survivre et, croyez-moi, pas besoin d’être payé 20 $ de l’heure pour y arriver. Un 12-13 $ de l’heure et le tour est joué! Du côté de la personne qui s’occupe de la maison, rien n’empêche d’avoir des jobines par-ci, par-là qui permettent un petit lousse dans le budget pour se gâter un peu. 

2. Le budget
Hahaha, faire un budget. Ça, c’est une affaire de grand-mère, non? Moi, j’avais cette image de ma mamie est ses millions d’enveloppes, mais turns out que c’est ultra-nécessaire. L’argent ne se place pas tout seul, il doit être bien géré #SuchAdults. Nous avons quand même une petite allocation, question de ne pas virer fous.

Pour y arriver financièrement, je vous donne un petit truc : lire, lire, lire et lire encore et encore des sites pour faire des budgets et aider à les respecter. LifeHacker is your new God. Notez qu’avoir un loyer un peu moins coûteux, faire du dumpster, regarder les spéciaux de la semaine et devenir un extreme couponer sont vos buts ultimes pour garder un budget serré. Trouvez la personne de votre couple qui gère le mieux l’argent, faites-vous confiance et osez parler de vos finances.

Ne jamais sous-estimer le pouvoir des pots à change!

Source : Pixel1/Pixabay

3. Définir les tâches
Étape importante afin d’éviter les conflits. À deux, établir une liste des tâches et les p’tites choses à faire afin d’implanter des objectifs. Par exemple, Lieb s’occupe de l’appartement et fait toutes les petites choses qui l’entourent. On parle ici du ménage, du déjeuner-dîner-souper (eh oui, il me fait à déjeuner et fait mes lunchs!), de rendre notre quotidien efficace en changeant les meubles de place, rendre notre appart plus Pinterest… Bref, ce petit café préparé et ce lunch cuisiné avec amour font toute la différence, au bout d’un mois, côté dépenses. L’important, c'est d’avoir des tâches précises et déterminées par les deux personnes. Puis, le luxe, c'est lorsque mon épouxe réussit à faire toutes ses tâches quotidiennes, mais qu’en plus, à la fin d’une grosse journée, tout est organisé et propre.

Le parfait souper de mon épouxe

Source : PedroLeColonialiste/Facebook

4. Accepter son rôle
Ce que je trouve le plus dur, c’est l’impression de ne rien faire d’autre que travailler. Je me sens comme une machine à argent, comme si j'avais une vie sans but à atteindre. De son côté, il ressent une dépendance face à moi, puisque son revenu est nul. Je pense que, jusqu’à date, on gère bien, mais nous avons dû avoir un gros talk afin d’éviter la déprime dans nos rôles respectifs. Il est important de se rappeler entre nous que cette étape n’est pas pour la vie. L’un et l’autre communiquons si nous sommes encore à l’aise ou non de poursuivre, puis nous discutons autant sur l’aspect matériel qu’émotionnel. Je vous invite à vous faire un petit contrat, le mettre sur le réfrigérateur puis le relire souvent pour vous rappeler vos objectifs et les changer, s’il y a lieu.

5. La communication
Les gens qui nous entourent savent que notre plus grande force en tant que couple, c’est la communication. Communiquer, c’est parler ET écouter. Pas de small talk, pas de cachotteries; on fonde notre relation sur l’expression de nous-mêmes. C’est beaucoup plus facile de comprendre les réactions de l’autre en sachant pourquoi il ou elle réagit de la sorte. On parle de nos impulsions, ça aide déjà à les maîtriser et ne pas faire de folies. Sinon, quand ça ne va pas, on essaye ensemble de voir pourquoi et de trouver des solutions. La communication est vraiment la clé du succès dans toutes les sphères de la vie.

Des petites shorts pour les Liebling

Source : PedroLeColonialiste/Facebook
 

Vivre avec un salaire, ça a ses avantages, comme avoir plus de temps de qualité dans son couple et avoir des vraies fins de semaine de procrastination, mais ça apporte aussi son lot d’organisation. Les sorties sont moins fréquentes, pas de resto ni de bar (vive les parcs et les piques-niques entre ami.e.s!). Vivre avec moins de sous permet une vie d'une simplicité étonnante et confortable, donne lieu à de la créativité pour gérer notre quotidien et à plein de découvertes sur nous-mêmes. Réviser sa consommation personnelle et la modifier est aussi un concept qui se développe avec le temps. Ma vision sur la vie moderne a été remise en question maintes et maintes fois. Cette expérience nous permet aussi de savoir ce que l’on veut vraiment. Nous n’avons pas toujours ce que nous désirons et c’est ben correct de même.

Avez-vous déjà envisagé vivre avec un seul salaire? Je vous promets une expérience fascinante! Bonne chance!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES