Bien-être et yoga dans un festival encensé par un fjord magique

Crédit photo: Julie Rainville Bien-être et yoga dans un festival encensé par un fjord magique

J’étais en vacances au Saguenay avec mon garçon quand j’ai découvert qu’un festival de yoga, dont j’ignorais l’existence, avait lieu à quelques kilomètres de nous, dans mon top 5 des villages préférés au monde : l’Anse-Saint-Jean. Je me suis donc organisée pour faire garder le mioche et ainsi me dégager quelques heures pour découvrir le FestiZen en Folie, petit joyau du bien-être, à sa première édition, du 8 au 11 juillet 2016.

J’ai donc eu le plaisir d’assister à trois événements dans la riche programmation du samedi : une méditation holographique, un yoga-flow des éléments et un atelier d’autohypnose. J’ai beaucoup apprécié l’approche très chaleureuse de la région, les gens qui s’abordent aisément entre les ateliers et la clientèle qui était composée de jeunes yogis-yoginis et de personnes plus âgées originaires de la région, donc un rassemblement assez hétéroclite avec une ambiance très authentique. Comme les activités ont lieu tout près de la rivière Saguenay, la plupart des cours se conceptualisent autour de la connexion avec l’eau, cette force incommensurable et terrestre si inspirante pour connecter avec nos propres états de mouvement, de calme et de changement.

La fondatrice du festival, Roxanne Simard, coach de vie et hypnothérapeute, est une femme rayonnante qui donne une vibration très lumineuse à son événement. C’est d’ailleurs avec elle que j’ai suivi l’atelier d’autohypnose, je n’avais jamais essayé ça de ma vie! Je devais partir tout de suite après, donc j’avais peur de ne pas pouvoir conduire, mais je suis revenue saine et sauve du voyage! C’est, en fait, ce que j’aime dans des festivals comme celui-là : essayer de nouvelles façons d’aborder la paix intérieure, explorer, apprendre en partageant l’expérience d’autres personnes passionnées par le bien-être. La programmation offre des tentes de sudation, cours de yoga, ateliers de danse indienne, Pilates, méditations, conférences sur le thé, Qi-Gong, marches en forêt et, ce, avec plusieurs spécialistes de la région.

Remplie de mon expérience, j’ai donné un lift à une petite dame qui marchait du festival de yoga à la marina de l’Anse. Résidente de la place, elle avait de quoi me jaser. Arrivées au point B, elle me dit : « Avant de me déposer, fais le tour du cul-de-sac au bout de la rue ». Alors, j’ai conduit jusqu’au bout de la rue et suis entrée dans le tournant de la côte. « Quand on est en haut, on ne parle plus, ok? Nous, les gens d’ici, on croit à la magie, et c’est là que ça se passe ». Alors, on a fait le tour en moins de trente secondes de conduite et cinq secondes de silence. 5 secondes de sensation de grandiose à point de vue majestueux, où l’on voit le Saguenay, le village de l’Anse-Saint-Jean, les petites maisons colorées, les bateaux, le vent dans les herbes… et, au fond de moi, ça chantait très fort « merci, la vie ». Ici, tout peut arriver et j’ai envie d’y croire.
 
Et espérons une deuxième édition du FestiZen en Folie en 2017.
 
Namaste

Roxanne Simard, fondatrice du FestiZen, et moi.
Crédit : Julie Rainville

 

Shavasana sous le chapiteau Maha. 
Crédit : Julie Rainville
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES