Je ne me trouve pas belle.  
J'en suis entièrement satisfaite.  

Ne vous méprenez-pas, je n'ai pas une piètre estime de moi-même pour autant. Simplement, je considère mon faciès comme ben ordinaire, comme celui de bien des gens. En effet, rares sont les personnes que je trouve très belles. À mes 

yeux, tous sont comme moi, corrects, voire ordinaires, pourvus de traits pouvant se révéler attrayants aux yeux de certains, banals aux yeux des autres.  
Je me sens mal à l'aise face au discours ambiant. On nous dit qu'il faut que nous nous aimions et que nous nous trouvions jolies telles que nous sommes, tout en nous mitraillant d'idéaux impossibles.
                                                   
Crédit : Giphy
Bien que ces deux discours diffèrent, j'y entends le même message. Un message selon lequel, lorsque nous sommes femmes, la beauté devrait nous préoccuper. 
 
Nous devrions soit nous faire belles, soit nous apprécier physiquement telles que nous sommes. Parce qu'être belle, c'est important. 
Étonnamment, j'ai fort peu souvent entendu ce genre de message véhiculé chez la gente masculine. On ne dit pas aux hommes comment être beaux, on ne dit pas aux hommes qu'ils doivent se trouver beaux. 
 
J'ai envie de m'arranger le matin, ou pas, selon mes humeurs, et de ne plus songer à mon apparence de toute la journée. Ma face, je ne la vois pas, pourquoi devrais-je y accorder une importance quelconque? 
 
Bien longtemps, je me suis sentie prise entre deux idéaux. D'un côté, je ressentais la pression de me mettre à mon avantage afin de répondre aux critères impitoyables d'une société où l'apparence est primordiale. D'un autre côté, je me méprisais parce que j'essayais de me conformer, alors que j'aurais dû jeter ma trousse de maquillage à la poubelle et arborer mon visage nu en tant qu'armure afin de défier toute pression sociale. 
 
Je ne veux plus vivre cette dualité incessante.

Bien sûr, d'un côté comme de l'autre, il m'arrive parfois de céder, de regarder les modèles proposés et de me maudire de ne pas y ressembler, pour ensuite m'injurier de ne pas être en mesure de glorifier ma 

p'tite face nature. Baby steps, comme on dit. 
 
Je n'ai pas envie de me trouver laide parce que je ne suis pas une cutie d'Instagram, ou d'essayer de me trouver belle sans excès de coquetterie jugée inutile. 
 
J'ai envie de me trouver correcte et de ne plus y penser. Parce que ma face ne me définit pas, ma face me permet seulement d'exprimer ce que je ressens et ce que je vis, et c'est définitivement ce qui devrait primer.

Vous trouvez-vous belles? Pensez-vous que c'est important?

Plus de contenu