Vieillir et aimer ça, oui c'est possible!

Crédit photo: Geralt/Pixabay

Depuis que j’ai l’âge de 15 ans, mes parents et mes amis m’entendent dire que j’ai hâte d’avoir 30 ans. Je le répète à tout le monde. Et même quand je mentionne cela à des connaissances, la réaction qui vient avec cette affirmation est toujours la même :
 

Crédit : Giphy 

Et chaque fois, s’en suit une justification interminable de ma part. Non je n’exagère pas. Non je n’invente rien. OUI j’ai hâte d’avoir 30 ans. Et OUI j’aime vieillir. Voilà. C’est dit. #SorryNotSorry. Mais comment est-ce possible? C’est certain que dans mon cas, ne pas aimer la vingtaine penche fort dans la balance. Thank God, il ne me reste que deux ans et ce sera enfin terminé!
 
Sinon, c’est très simple, je trouve seulement que vieillir, y a rien là. No big deal comme on dit. Au contraire. Si la dizaine est cet âge où nous sommes encore des enfants, la vingtaine, je trouve que c’est cet âge où personne ne semble nous prendre complètement au sérieux. Et puis vient la trentaine, où tout commence. Je parle beaucoup de la trentaine, parce qu’elle est proche pour ma part. Mais je peux facilement continuer. Je suis devenue pro là-dedans. HA! Viens la quarantaine après, cet âge où je trouve les femmes incroyablement belles. Et, paraît-il que c’est l’âge où l’épanouissement sexuel est à son top! Ça doit être ça le beau glow qui se dégage d’elles. #WinkWink
 

Crédit : Giphy 

Pour moi, avancer en âge rime avec sagesse. Avec expérience. En finir avec les années « brouillons » et avancer vers l’avenir. Je transporte mon bagage avec moi, mais sans regrets. Comme tout le monde, je trimbale mes souvenirs. Et il m’arrive d’être nostalgique. Mais je n’ai jamais envie de regarder en arrière ou de retourner dans le passé. Je mets beaucoup d’efforts, de temps à bâtir mon présent et mon avenir. Parce que j’ai foi qu’il sera toujours meilleur et me réserve toujours mieux. J’ai parfaitement conscience que vieillir ne se passe pas seulement dans la tête et que ce n’est pas non plus juste une question de chiffres. Le corps change aussi. Pour ma part, la maternité étant passée et ayant été un sacré coup sur la gueule, une grande partie de mon acceptation est faite. Même chose pour les douleurs au corps. Vivant avec l’arthrite, je sais déjà à quoi m’attendre. Et je n’ai aucunement peur. J’ai fait la paix avec ça. Le pouvoir du mental!

Je crois, très sincèrement, que l’acceptation vient avec la façon dont nous abordons la chose. Comme j’aborde la question de façon très positive, je crois que ça aide grandement. Par exemple, chaque année, je tiens mordicus à organiser quelque chose de spécial pour mon anniversaire. Parce que je veux fêter la vie; la mienne. Je trouve ça important d’y accorder une importance et de célébrer que j’ai la possibilité de vieillir. Parce que je crois que c’est un incroyable privilège que tous n’ont malheureusement pas.

C’est cliché, mais vieillir est notre destin. À tous. Alors, pourquoi s’arrêter à pleurer pour une chose que nous ne contrôlons pas?

PROFITONS DE LA VIE ET CÉLÉBRONS !

 

 Crédit : Giphy 

 
Et vous? Est-ce que vieillir vous fait peur? 
 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES