Arvida en mode grand écran!

Crédit photo: pixabay/montage de Marie-Eve Tougas Arvida en mode grand écran!

Ce mois-ci, j’ai choisi quatre histoires d’Arvida qui pourraient être portées au grand écran : deux en version québécoise et deux en version américaine. Par contre, quelques tendances importantes ont surgies au fil de l’écriture de mon billet et je tenais à vous les indiquer dès le départ.
 
Premièrement, j’ai choisi quatre nouvelles où pratiquement TOUS les protagonistes sont des hommes, sauf pour UNE femme. Deuxièmement, il n’y a malheureusement aucune diversité culturelle dans chacune d’elles : c'est bien dommage. 
Reste que ces histoires sont le fruit d'une réalité qui était celle de plusieurs villages québécois il n'y a pas si longtemps!
 
QUÉBEC
 
Antigonish

Arvida - Antigonish
Crédits : 1. Maxime Desbiens-Tremblay/Instagram 2. Jason Roy-Léveillé/Instagram

 
Le chauffeur sans nom (Desbiens-Tremblay) et son alcolyte Menaud (Roy-Léveillé) font des roadtrip où l’un conduit et l’autre dort. Le chauffeur n’est pas décrit, probablement parce qu’il est le narrateur. Il nous indique quand même à la fin ce qu’il a fait de sa vie, avec sa femme et ses filles. J’ai choisi ces deux acteurs parce qu’ils ont sensiblement le même âge et qu’en plus, ils font de la musique ensemble en tant que Brothers’ Sessions.
 
Au milieu des araignées

Arvida - araignées
Crédits : 1. Jean-Nicolas Verreault/Twitter 2. Agence artistique Thomas Graton, photographe Sébastien Raymond

 
Lorsque l’homme de l’aéroport se met à décrire Michel, j’ai tout de suite vu la face de Pierre Lebeau dans ma tête. Pour « l’exécuteur en chef », il fallait quelqu’un de sérieux et qui peut en imposer, sinon ce serait trop peu crédible. Je pense que Jean-Nicolas Verreault fitte parfaitement cette tâche.
 
ÉTATS-UNIS
 
Un miroir dans le miroir

Arvida - miroirs
Crédits : 1. Liv Tyler/Instagram 2. Paul Rudd/Instagram de Selena Gomez

 
Cette histoire est triste et creepy à parts égales. On se doute bien que Gemma souffre d’anorexie en lisant sur son rapport à la nourriture, et il semble que son trouble soit exacerbé par l’absence prolongée de son fiancé Michel. C’est un peu comme si la maladie et sa vie d’ermite avaient eu raison de son corps; elle n’est maintenant qu’une entité qui hante les murs et les miroirs de sa demeure, et qui force Michel à habiter cette maison pour toujours lorsqu’il y revient finalement.
 
Les derniers-nés

Arvida - derniers-nés
Crédits : 1. Adam Devine/Instagram 2. Billy Magnussen/Instagram 3. Boardwalk Empire/Twitter

 
Raisin Tremblay (Devine) est le moins stupide des derniers-nés, mais pas une lumière quand même. Son ami Martial (Magnussen) est un petit dur à cuire wannabe qui gravite autour des motards et qui fait des jobines pour eux. Il veut la mort de Sanguinet (Buscemi), le gars qui s’occupe des paris sportifs et qui vend des cigarettes de contrebande. S’ensuivront alors une tentative de meurtre, un pardon inattendu et une amitié improbable : en gros, plusieurs malaises!
 
Quelle(s) histoire(s) d’Arvida aimeriez-vous voir au grand écran?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES