Petits trucs d'étudiants pour être impecc' en tout temps!

Crédit photo: P. Beauchemin/Montage: M. Brochu Petits trucs d'étudiants pour être impecc' en tout temps!

Question apparence, je n’ai jamais vraiment l’impression d’être « sua coche ». Il me semble que j’ai toujours le bas collant qui file, l'eye-liner qui coule, un bouton dans le milieu du front ou de l'électricité statique dans le jupon. 

Certains jours, ça me gosse, mais avec le temps, je vis un peu mieux avec ça. Je me dis que c’est OK d’être juste correcte et pas Olivia Pope, t'sais.  
 
Tout ce beau travail sur moi-même a été un brin ébranlé quand j’ai commencé un nouveau boulot à l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ). À mon arrivée, on m’a appris que les étudiants devaient se conformer à un code vestimentaire strict et avoir une apparence soignée en tout temps. En tant que membres du personnel, c’était aussi à nous de montrer le bon exemple. Oh boboy…
 
Pendant que j’essayais subtilement d’effacer le sel sur mes bottes et de cacher le bouton manquant à mon cardigan, j’ai eu tout le loisir d’observer des étudiants tirés à quatre épingles et de me demander :

  • comment diable font-ils pour être toujours « sua coche » malgré un horaire de cours/stages/job/vie intensif?
  • ​Et surtout : comment vivent-ils avec le fait d’être constamment jugés sur leur apparence?​

J’ai profité de ma première séance photo avec trois étudiants pour leur poser toutes mes questions :  

Crédit : Pierre Beauchemin, ITHQ
Anaïs et Daphné, étudiantes en Formation internationale en service et sommellerie de restaurant et Cédrik, étudiant en Gestion hôtelière internationale. 
 

Porter un uniforme tous les jours quand on a 20 ans : avantage ou inconvénient?

 Crédit : Pierre Beauchemin, ITHQ
 
Anaïs : Je trouve que c’est un avantage. J’achète beaucoup moins de vêtements de fast fashion puisque je ne les porte que la fin de semaine et en soirée. Lors de l’achat de mes vêtements de « civil », je peux donc miser sur des vêtements de qualité, de préférence faits au Québec. De plus, nos uniformes sont faits au Canada, ce qui est génial! Je me passerais toutefois du repassage fastidieux et du nettoyage à sec, qui peut devenir coûteux.  
 

Daphné : Un casse-tête de moins le matin! 
 
Pourquoi est-ce si important d’être « sua coche » dans le milieu de l’hôtellerie et de la restauration?
 
Daphné : Dans ce milieu, nous sommes constamment en contact avec des gens de différents domaines, pays et cultures. Pour établir un lien de confiance avec des personnes aussi différentes, c’est important d’avoir une apparence soignée et de faire une bonne première impression. 
 

Crédit : Pierre Beauchemin, ITHQ
Cédrik : Pour moi, c’est démontrer que je veux être professionnel et pris au sérieux. Ce n’est pas en ayant l’air d’un livreur de pizza que je vais obtenir un poste de direction!
 

Être évalué sur ton apparence, comment tu gères ça? Est-ce que tu t’es déjà fait chicaner par un prof?
 
Cédrik : J’ai déjà perdu des points parce que ma barbe n’était pas fraîchement rasée. Je trouvais ça ridicule, mais avec du recul, je me suis rendu compte que la plupart des grands établissements hôteliers avaient les mêmes standards. Ça ne fait que nous préparer au milieu du travail.
 
Anaïs : Je me suis déjà fait reprocher d’avoir les cheveux un peu fous. Je ne le prends pas mal, parce que ces remarques sont souvent dites de manière respectueuse.

Daphné : J’ai un caractère fort, mais si j’ai envie d’être rebelle, je le fais la fin de semaine! TROLOLOLOL!
 
Quels sont tes trucs pour être impecc’ malgré ton horaire chargé ?
 
Anaïs : Je repasse tous mes vêtements le dimanche et je les apporte le lundi dans une housse. J’arrive 30 minutes à l’avance tous les jours afin d’avoir le temps de me préparer dans le calme (et de prendre mon café du matin!). Finalement, j’ai les cheveux courts ce qui m’aide considérablement lors de ma routine matinale.
 
Cédrik : Je vais chez le coiffeur au moins une fois par mois et je taille ma barbe une fois par semaine. J’ai 7 chemises, ce qui me permet de ne pas passer mon temps à les laver.

Crédit photo : Pierre Beauchemin
 

Daphné : Mon truc, c'est de garder 2-3 couleurs de rouge à lèvres, un cache-cernes et un mascara dans mon casier. Je me maquille directement en arrivant à l'école, ce qui m'épargne un peu de temps. Aussi, j'ai toujours un kit de rechange, au cas où! Une collègue est arrivée un matin sans pantalon. Elle était bien contente que je puisse lui prêter le mien! 
 
As-tu des produits qui te sauvent la vie ?

Anaïs : Le fameux Tide To Go lors des services. Une brosse à dents dans mon casier. Les baumes à lèvres teintés de Revlon pour me donner bonne mine. 
 
Daphné : Un petit fer plat pour enlever un pli ou deux sur la chemise. Un gloss sans couleur pour un éclat de plus. Un paquet de menthes pour une haleine fraîche. 
 
Cédrik : Une petite éponge pour garder les souliers propres. C’est vraiment efficace et pas cher!
 
Avez-vous déjà eu à porter un uniforme ou respecter un code vestimentaire strict à l’école ou au travail? Comment viviez-vous avec ça? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES