Pourquoi vous devez négocier votre offre d’emploi (et des trucs pour le faire!)

Crédit photo: mollyfletcher.com Pourquoi vous devez négocier votre offre d’emploi (et des trucs pour le faire!)
L’arrivée de la nouvelle année est souvent synonyme de changement et dans certains cas (comme le mien), ça veut aussi dire le début d’un nouvel emploi. En 2015, j’avais comme objectif l’obtention d’un emploi avec un horaire plus flexible et j’ai finalement reçu la fameuse offre le 5 janvier 2016! YES!

Crédit: Giphy

 

Comme je passais d’une job d’adulte à un autre pour la première fois de ma vie, je trouvais que j’étais en position de négocier avant d’accepter l’offre. Dans le sens que si le nouvel employeur refusait mes demandes et retirait l’offre, je n’allais pas me retrouver dans la rue sans emploi. Malgré ça, j’étais terrifiée à l’idée de devoir négocier. Comme beaucoup de femmes, d’ailleurs, puisqu’une étude du Harvard Business Review soutient que la moitié des hommes vont négocier leur offre d’emploi à la sortie des études, alors que seulement un huitième de la gent féminine le fera.

Pourquoi? Parce que le coût social de la négociation est plus élevé pour les femmes. En gros, ça signifie qu’un employeur aura moins le goût de travailler avec une femme qui négocie, alors que ça n'aura pas d'impact sur la relation pour un homme (ark).


Crédit : Giphy
 

La bonne nouvelle est que vous êtes en mesure de changer cette statistique sexiste! Surtout que ne pas négocier est bien souvent synonyme de laisser des sous sur la table! Les femmes ne verront pas cet effet négatif de la négociation apparaître si elles présentent leurs arguments en tenant compte des intérêts de l’employeur.

Par exemple, si vous faites un lien entre le fait que vous demandez un salaire plus élevé et ce que vous allez apporter à l’employeur, ça jouera en votre faveur. Le truc est de ne pas négocier votre position (j’aimerais dix mille dollars de plus), mais votre intérêt (c’est un travail avec plus d'heures supplémentaires, je pense avoir droit à une plus grande compensation) en tenant compte des intérêts et contraintes de l'employeur. Vous pourrez peut-être parvenir à une entente du genre 5 000 $ de plus, un bonus de 2 500 $ et une semaine de vacances de plus, au lieu de simplement vous faire dire non pour vos dix mille dollars.
 


Si seulement nous avions toutes l'assurance de Ron Swanson. OK, j'écoute un peu trop Parks and Recreation
Crédit : NBC Parks and Rec/Tumblr

 
D’autres trucs en rafale :

  • Faites vos recherches : informez-vous des salaires de votre domaine avant de faire votre demande. En plus de faire une demande réaliste, vous aurez l’air très consciencieuse auprès de votre futur boss. #WinWin
  • Préparez-vous : pratiquez la conversation avec un ami pour anticiper les pièges potentiels. Une heure de pratique peut vous faire gagner plusieurs milliers de dollars!
  • Négociez par écrit : si vous avez l’offre par téléphone, demandez à la recevoir par écrit et répondez par une lettre bien structurée qui y répond point par point. Un bon exemple de lettre ici.
  • Ne négociez pas juste le salaire. Tout est négociable! Négociez les vacances, l’assurance collective, le coût du stationnement, etc.!
  • Pensez à ce qui est important pour vous et priorisez. Dans mon cas, vu que j’habite loin, plus de vacances était plus important que le salaire! 
  • Gardez en tête votre BATNA (Best Alternative to a Negotiated Agreement). Si tout tombe à l'eau, vous gardez votre job actuelle? Pas si pire! Négociez plus agressivement que si votre autre option est d'être sans emploi. 
  • Lisez ce livre. C'est un peu la bible de la négociation.  

Avez-vous déjà négocié votre salaire ou d'autres perks? Comment avez-vous procédé? Est-ce que ça a porté ses fruits?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES