Confessions d'acné : les remarques que je ne supporte plus.

Crédit photo: DERMABLEND Confessions d'acné : les remarques que je ne supporte plus.

J'essaie toujours de voir le côté positif des choses. Un aspect de ma vie résiste toutefois à mon éternel positivisme : l'acné. Je l'accepte difficilement, et on me rappelle souvent son existence par des commentaires plus ou moins délicats.

Un billet de Josiane sur les remarques qu’on peut passer sur le poids des gens m’avait beaucoup fait réfléchir à ce sujet. Il soulignait comme les mots, les compliments ou les remarques qu’on adresse à quelqu’un sur son poids peuvent lui être néfastes. J’ai depuis arrêté de commenter le poids des gens. Pourquoi ne pas appliquer le même principe avec les boutons et l'acné?

En attendant, voici 10 commentaires que les gens avec de l'acné reçoivent trop souvent. Personnellement, je ne suis plus capable de les entendre.
« Tu devrais vraiment te laver et te démaquiller le visage tous les jours. »  
Ah oui?! Une chance que tu me le dis, je n'y aurais jamais pensé! 

« Oh non pas Diane 35 (ou Accutane)! Il paraît que c'est vraiment dangereux pour la santé! »
Ce que j'utilise comme médicaments, ça ME regarde. J'en connais les effets secondaires autant que les bénéfices.

« Peut-être que tu manges trop de junk food, il paraît que ça donne des boutons! »  
Je ne fais pas de petits boutons, je fais des KYSTES sacrament. Ce n'est pas ma frite d'hier qui essaie de me sortir par les pores toujours!

« Je te trouve un peu pâle. Il paraît que le soleil, ça assèche les boutons! »
Et toi, sais-tu que ça a aussi quelques (hum hum) effets secondaires, comme amincir la peau ou encore, le cancer?

« Tu devrais essayer ça, mon amie l'utilise et, depuis, elle ne fait plus de boutons! »  
Arrêtez de me recommander des produits miracles. À part s’ils jouent sur ma production hormonale, ils n’opéreront aucun exploit. 


Crédit : Camille L. De Serres
 

« Oh my God, j'ai UN bouton! »  
Quand le « bouton » ressemble à un petit point rouge, je hurlerais. Veux-tu que je te parle de mes 6 kystes de 4 mm de haut? Non, han? 

« Tu as besoin d’un fond de teint avec une très bonne couvrance. »  
Je n’en ai pas « besoin », même si je peux en avoir envie.
 
« Tu ne devrais pas couvrir ta peau, ça ne va qu'empirer ton acné. »  
Je sais ce que je fais et mon acné est due à mes hormones, pas à des pores de peau obstrués. Mais anyway, est-ce que je t'ai demandé ton avis?

« Tu devrais aller voir un dermatologue! »
Je n'y avais jamais pensé, merci! 

« Ça va finir par passer. »
Oui, sûrement. À 14 ans, ça donne espoir. Dix ans plus tard, ça ne donne plus rien : je ne vous crois plus.


Crédit : Camille L. De Serres
 

J’aimerais sentir qu’on me trouve belle avec mes rougeurs. Pas qu'on me trouve « belle pareil ». C'est dur de croire que c'est possible quand je reçois des compliments (presque) exclusivement quand je suis maquillée. Quand je ne porte pas de maquillage, les gens me disent constamment que « j'ai l'air fatiguée aujourd'hui. »

Mais guess what? J’ai toujours l’air de ça en dessous de mon fond de teint et mon mascara.

 
Certaines femmes sont libérées ou se moquent du poids du regard des autres. Tant mieux, j'y aspire. J’ai décidé de commencer par arrêter de trouver ma peau anormale. J'apprivoise doucement cette acné et sa relation conflictuelle et tumultueuse avec mes hormones.

Recevez-vous des commentaires intrusifs à propos de votre apparence? Est-ce que ça vous affecte?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES