Attention : âmes sensibles au sang, abstenez-vous de lire ce qui suit!
 
Régler votre réveil en pleine nuit afin d’éviter de faire un dégât sur votre matelas ou en vous rendant aux toilettes, ça vous dit quelque chose? Vous évitez systématiquement les pantalons pâles pendant plusieurs jours? Vous devez faire une rapide vérification lorsque vous vous levez de votre siège ou de votre lit?
 
Comme moi, vous avez des menstruations abondantes.
 


Crédit : tuxboard.com

 
La nuit dernière, à 3 h 30, en nettoyant le plancher de la salle de bain qui venait d’être le théâtre d’un autre carnage, je me suis dit que je ne devais pas être la seule.
 
Lorsque j’ai commencé à utiliser ma coupe menstruelle, il y a plus de 6 ans, je lisais partout que ça allait me permettre de prendre conscience que mon flux menstruel était bien moins abondant que je ne le croyais. Peut-être que, pour la majorité des femmes, c’est le cas. Mais dans le mien, l’inverse s’est produit.

 
Avant, je changeais de tampon assez souvent et d’ailleurs, je le portais toujours avec une serviette hygiénique pour plus de protection. La coupe m’a permis de calculer mes saignements et de réaliser que j'en avais BEAUCOUP.
 
Vous savez, la DivaCup que l’on peut apparemment vider une fois par 10 à 12 heures? Eh bien, j’ai bien compté et moi, en 24 heures, je la vide 6 fois et elle déborde bien comme il faut. Et je fais des dégâts, comme ce fut le cas la nuit dernière. Classique.
 
Une DivaCup peut contenir 30 ml de sang, peu importe sa grosseur (il y a deux tailles de DivaCup). L’écoulement moyen d’une femme pour la durée totale des menstruations est de 30 à 60 ml.
 
En 24 heures, je perds plus de 180 ml de sang. Mes règles durent environ 5 ou 6 jours.
 
Je sais bien que mon utérus est un muscle flexible, mais honnêtement, j’ignore comment il peut contenir autant de sang! C’est troublant. Évidemment, j'ai un ventre bien visible avant et pendant mes règles, étant de petite constitution. Je ne peux pas y faire grand-chose. Ça se voit, même si je rentre mon ventre et que je fais des abdominaux.
 
J’en ai parlé à mon médecin et pour elle, c’est normal. Il n’y a pas vraiment de solution, à part prendre un contraceptif (ce que je ne fais pas) ou enfanter (ce que je n’ai pas encore fait). Il faut juste endurer.
 
Pour ma part, je n’ai pas vraiment de trucs ou de solution. J’essaie de bouger, car il paraît que ça peut faire une différence. Je n’en vois pas. Comme je le disais plus haut, la coupe menstruelle est vraiment indispensable. Pour ce qui est des dégâts, je les anticipe plus que je ne les préviens, car ils sont presque inévitables. J’ai cessé il y a longtemps de faire le tri entre les petites culottes « pour ma semaine » et les plus jolies. C'est beaucoup trop de gestion.
 


Crédit : unkolibri.com

 
Et vous, avez-vous des règles abondantes? Avez-vous des trucs pour mieux vivre avec?

Précision : j'ai choisi de publier ce billet anonymement. Ce n'est pas parce que parler de mes règles me gêne ou que j'ai honte d'avoir des saignements abondants, mais comme je l'ai déjà écrit ici (anonymement), il y a des fouineurs dans mon entourage et ça m'énerve. J'encourage évidemment chacune à en jaser ouvertement et je le ferais volontiers, si ce n'était de cette situation particulière.

Plus de contenu