Inspiration Bloodline, ou l’histoire d’un petit meurtre en famille.

Crédit photo: Montage de Daphné LB

Vous ne savez plus quelle série regarder quand il pleut ou que le mercure explose et que vous voulez rester à la clim en portant des bas? Qu’à cela ne tienne, j'arrive à votre rescousse!

La série Bloodline, produite par Netflix, raconte l’histoire de la famille Rayburn dans les Keys, en Floride. La famille est composée de Robert, le patriarche au caractère bouillant, Sally, la mère protectrice, Danny, l’aîné troublé systématiquement en difficulté, John, le deuxième fils voulant toujours tout arranger, Kevin, le troisième fils impulsif, Sarah, la sœur tragiquement décédée et Meg, la sœur benjamine qui a du mal à s’engager. 

Quel beau mélange pour un drame/thriller!

À l’aide de retours en arrière et d’ellipses, l’histoire est racontée au moment où un deuxième drame familial survient. Le narrateur, John, nous présente la situation en disant que les membres de sa famille ne sont pas de mauvaises personnes, mais qu’elles ont fait quelque chose de mal. (Traduction libre de : « We’re not bad people, but we did a bad thing. ») 

L’élément déclencheur est le retour de Danny qui vient assister à la célébration du 45e anniversaire de l’entreprise familiale, un hôtel paradisiaque au bord de l’océan. Les tensions sont fortes, ses frères et sa sœur sont nerveux de sa présence qui semble motivée par quelque chose, mais personne n’arrive à savoir quoi exactement.

Le tout est franchement bien joué, le décor des Keys donne un ton suintant et collant à l’histoire, bref, c’est bien fait. Mon seul bémol est que c’est un peu lourd à regarder en rafale et je me permets le commentaire seulement parce que c’est produit par Netflix. On s’entend que le site existe pour ça… 

Voici un look que je porterais si je visitais cette région un jour :


Des shorts assez longs pour éviter le frottement des cuisses ou bien un pantalon de lin, un couvre-chef contre les rayons du soleil, de bonnes vieilles Birks et une touche nautique juste parce que. 
Crédit : Daphne LB via Polyvore

Finalement, je voulais terminer mon texte sur cette pensée : peu importe les apparences, les histoires de famille, c’est toujours compliqué et souvent douloureux. Une chance qu’il y a certaines familles qui s’aiment suffisamment et qui communiquent en abondance pour ne pas exploser comme d’autres. Ça balance les choses et c’est rassurant pour celles (et ceux) d’entre nous qui souhaitent fonder une famille

PEACE, Y’ALL!

Quel type de série télé aimez-vous écouter pendant l’été? Avez-vous des suggestions? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES