8 raisons pourquoi c’est très mal vu d’encourager les femmes à maigrir. #LesVraiesAffaires

Crédit photo: Montage par Théo Dupuis-Carbonneau

Après plusieurs discussions ~parfois enflammées~ avec mon entourage, je me suis rendu compte que je n'avais jamais expliqué en détail pourquoi encourager les gens à maigrir, ce n'est pas super bon. 

Pendant la fin de semaine, je pensais à ça (et à ben d’autres affaires) et je me suis dit que peut-être qu’on avait passé à côté de la base, même si on parle régulièrement de diversité corporelle sur le blogue. Peut-être qu’on essaie de promouvoir une image de la femme SAINE et diversifiée, mais qu’on n’a pas expliqué pourquoi c’était important. Fait que j'ai rassemblé mes idées pour vous présenter mes points... sous forme de bullets points, ha!
 
Les maladies mentales : je ne vous apprends rien en vous disant que les maladies mentales telles que l’anorexie, la boulimie, l’orthorexie et la bigorexie sont des maladies insidieuses qui vont plus loin qu’une simple envie d’être mince. Ce sont des maladies mentales de contrôle qui partent plus loin que l’apparence et qui ont besoin d’une aide extérieure comme un psychologue ou une clinique spécialisée en la matière pour être enrayées.
 
Le modèle unique : ce qui gosse avec le modèle unique de la beauté et la valorisation des personnes minces, c’est que plus tu t’éloignes de la taille 24 (en jeans), plus tu es considérée comme étant « grosse ». Après, les gens ne se gênent pas pour dire que les gens qui ne fittent pas dans le modèle devraient prendre soin d'eux et maigrir. Le modèle des filles minces est présenté comme santé, tandis que ce n’est pas toujours le cas.
 
Les changements : ça fait peur de vieillir, han? Je suis désolée de le dire, mais personne n’est à l’abri de ça. Le corps change tout au long d'une vie. Vous allez tous mourir un jour. C’est plate à lire, mais c’est ça. Votre corps va toujours changer et c’est contre-productif d'essayer de retourner en arrière. Votre corps va continuer à changer même si vous vous battez toute votre vie contre ça. Et vous savez ce qu’on dit : mieux vaut être bien dans sa peau que de regretter ce qu’on a déjà eu.
 
Le sport : le sport est une activité qui permet de se mettre en forme et avoir du fun, mais il est maintenant vu comme une façon de maigrir. Mais non. Chaque métabolisme est différent et ce qui fait maigrir une personne ne va pas nécessairement faire maigrir une autre personne. Ça met aussi dans la tête des gens que si tu es plus ronde et que tu fais du sport, c’est nécessairement parce que tu n’aimes pas ton corps et que tu veux le changer. Ugh.
 
Les chiffres : est-ce que je vous apprends quelque chose en vous disant que le poids, donc le chiffre sur la balance, ne veut pas dire quand dire grand-chose? Quand j’entends des filles parler de perdre 5 livres, j’aimerais vraiment plus qu’elles me disent « Je veux raffermir mon ventre » ou « J’aimerais que mes pantalons soient moins serrés à la taille ». Ce sont des objectifs pas mal plus réalistes que d’espérer perdre des livres qui ne veulent rien dire.
 
La bonne alimentation : plusieurs nutritionnistes ont pris un nouveau virage vraiment le fun. Il faut arrêter de mettre de la pression sur les gens parce qu’il faut retrouver le plaisir de manger. D’ailleurs, je vous conseille de lire les textes du Nutritionniste Urbain qui explique toujours bien le tout. Personne n'est contre la vertu, mais il ne faut pas non plus que votre alimentation prenne toute la place dans votre vie.
 
Les recettes : le danger avec le fait de donner une recette pour maigrir, c’est que ce n’est pas totalement comme ça que ça fonctionne. Se placer comme spécialiste de la perte du poids en donnant des trucs à la volée, c'est dangereux. Il y a de vrais professionnels de la santé qui sont là pour vous guider. Malheureusement et heureusement, il n’y a pas de recette magique, seulement pas mal de corps différents.
 
Empathie : est-ce que vous aimeriez ça vous sentir comme de la merde toute votre vie parce que des gens rient de votre poids? Quand on met l’accent sur l’apparence, ça fait oublier que tout le monde a un vécu différent que vous ne connaissez sûrement pas. Les autres n'ont pas à vivre vos propres insécurités ou à considérer vos jugements comme étant une norme. Le corps des autres ne sera jamais, mais au grand jamais de votre affaire. Que ça vous fasse plaisir ou non.
 
Ce n’est pas tout le monde qui hait son corps. Et ce n'est pas normal de se détester. Il va falloir arrêter de parler de poids un jour pour parler de se sentir bien.

Il existe de l’aide psychologique si vous ne vous sentez pas bien dans votre peau. Faudrait vraiment enlever le mot « maigrir » du vocabulaire. J’espère que c’est plus clair!

Est-ce que vous voyez d’autres raisons pour lesquelles il ne faut pas encourager la perte de poids dans les médias?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES