The Maze Runner au grand écran : faire de bons choix pour une adaptation réussie!

Crédit photo: www.septiemezone.com The Maze Runner au grand écran : faire de bons choix pour une adaptation réussie!

Vous le savez, je n’ai pas autant apprécié The Maze Runner que je l’aurais espéré. C’est donc sans grandes attentes que j’ai décidé de regarder la version cinématographique du livre, qui est sortie l’année passée. La suite et adaptation du 2e tome, The Scorch Trials, est prévue pour septembre 2015.
 

Avez-vous vu Littlefinger Aidan Gillen dans la bande-annonce!?
Crédit : 20th Century Fox/YouTube

 
J’AI AIMÉ LE FILM! J’aurais peut-être dû m’y attendre : qui dit adaptation au cinéma, dit restriction de temps, donc restructuration de l’histoire afin de la rendre movie-friendly. Pour The Maze Runner, on dirait que les producteurs ont lu dans mes pensées, parce qu’ils ont coupé tout le superflu qui me faisait grincer des dents lors de ma lecture.
 
Voici les points qui, selon moi, ont grandement amélioré l’histoire :

  • Les acteurs ont été bien choisis : Newt a l’accent anglais (tout comme dans le livre), Alby est resté noir et Minho, asiatique. Gally est devenu blond (au lieu de cheveux foncés), mais ses sourcils compensent largement. Points bonus pour la distribution diversifiée en général!
  • Pour faire avancer l’histoire On répond aux questions de Thomas sans hésitation et sans le traiter comme un simple d’esprit.
  • D’ailleurs, les personnages sont vraiment plus sympathiques dans le film, et leurs interactions me semblent moins clichées et plus naturelles que sur papier.
  • Ne pas avoir à subir les érections mentales de Thomas chaque fois que Teresa est autour est vraiment un soulagement. Tout le côté semi-romantique du livre a été évacué et c’est très bien comme ça!
  • Et surtout, PAS DE TÉLÉPATHIE! (J’ai presque pleuré de joie)

 

Labyrinthe - Maze Runner
Crédit : cinemablend.com

 
Évidemment, il y a d’autres changements qui m’ont moins plu :

  • Les garçons vivent dans des huttes qu’ils ont bâties eux-mêmes. Il n’y a pas d’électricité, pas d’eau courante, pas de maison dans un coin du Bloc, ce qui fait qu’ils ne sont pas pris au dépourvu quand tout se met à changer.
  • Personne ne sait à quoi ressemblent les Grievers car personne n’a survécu à leur piqûre. Teresa apporte 2 seringues de sérum lorsqu’elle y est envoyée, mais les Blocards hésitent beaucoup avant d’en administrer une dose sur Alby.
  • Tout au long du film, 1 seule porte du Bloc donne accès au labyrinthe, mais à la fin les 3 autres s’ouvrent pour faire entrer les Grievers.

 

Course - Maze Runner
Crédit : teen.com

 
Finalement, voici la liste d’événements qui, selon moi, ont subi une transformation complète en comparaison avec le roman, mais qui ne changent pas le résultat de l’histoire :

  • Le labyrinthe du film est rond et non carré; les sections importantes sont situées dans le cercle extérieur, ont été divisées et numérotées par les Créateurs et se débloquent toujours dans le même ordre.
  • Le code pour sortir du labyrinthe est numérique (ordre des sections) plutôt qu’une série de mots qui devaient être déchiffrés grâce aux mouvements des murs.
  • Le labyrinthe du film est à l’extérieur, au milieu de ce qui semble être un désert; il y pleut et le soleil n’arrête pas d’y briller selon le bon vouloir des Créateurs. Dans le livre, il est souterrain.
  • Les Grievers enlèvent et tuent plusieurs personnes lors de leur seule et unique attaque sur le Bloc au lieu de les prendre un à un, chaque nuit.

 

Gally - Maze Runner
Crédit : buzzfeed.com

 
Que pensez-vous de l’adaptation de The Maze Runner au cinéma?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES