Ces derniers temps, j’ai pris beaucoup de recul par rapport aux débats concernant l'appropriation culturelle, parce qu’en tant que personne de couleur, j’étais épuisée de devoir tout le temps me justifier et surtout de dealer avec des réponses ignares du genre : « La culture n’appartient à personne, donc ton argument est invalide » ou « J’ai autant le droit de porter la main indienne qu’un hindou même si je ne suis pas pratiquante. » Vous voyez le genre? 
 


Crédit : Giphy
 
Heureusement, une vidéo est apparue au moment où j'avais besoin de restaurer mon espoir en l'humanité. 

Amandla Stenberg, jeune actrice de 16 ans connue pour son rôle de Rue dans le film The Hunger Games, a décidé qu'il était temps de mettre les pendules à l'heure sur la signification de l'appropriation culturelle dans une vidéo qu'elle a filmée pour son cours d'histoire, intitulé : « Don’t Cash Crop My Cornrows : A Crash Discourse on Black Culture. »
 

Crédit : YouTube 

Cette vidéo est de la musique pour mes oreilles. Je suis réellement sans mots. Amandla exprime vraiment bien ses propos sans dénigrer personne et donne des exemples concrets du concept.
 


Crédit : Giphy

Malheureusement,  j’ai fait l’erreur (comme d’habitude) d’aller lire les commentaires en dessous de la vidéo.  

Amandla l’a clairement dit : « La ligne entre l’appropriation culturelle et l’échange culturel sera toujours floue, mais voici la chose : l’appropriation se produit lorsqu’un style conduit à des généralisations racistes ou des stéréotypes d’où il est originaire, mais est considéré comme à la mode, cool ou drôle quand les privilégiés prennent le crédit pour eux-mêmes. L’appropriation se produit lorsque la personne qui s’approprie n’est pas consciente de la signification de la culture à laquelle elle participe. » 

Alors pourquoi, certains trolls commentent des trucs comme : « How is Katy Perry having corn rows any different than Beyonce and Ciara having 'white girl' hair? ». Pourquoi?!? 

Le problème n’est pas l’emprunt en tant que tel, mais l’emprunt sans le respect. Certains artistes sont capables de s’approprier la culture noire pour l’esthétique, mais refusent de prendre part aux questions importantes de la communauté noire. Je ne pense pas qu'Amandla affirme que seules les personnes de descendance africaine peuvent porter leurs cheveux d’une certaine manière, mais plutôt que si vous êtes un Caucasien arborant la coiffure, respectez et soutenez la communauté noire en retour : « Black Culture is cool, but black issues sure aren’t ».
 


Crédit : Giphy
Pour répondre à sa question : « What would America be like if it loved black people as much as it loves black culture? ».
 

L’Amérique serait mieux, vraiment mieux.

Que pensez-vous de la vidéo d’Amandla Stenberg ? 

Plus de contenu