Scandal : quand la réalité rejoint la fiction! #BlackLivesMatter

Crédit photo: Scandal/Facebook Scandal : quand la réalité rejoint la fiction! #BlackLivesMatter

AVERTISSEMENT : Cet article contient des spoilers.

L’épisode du 5 mars dernier de Scandal, «The Lawn Chair », se centre sur l'histoire d'un adolescent noir non armé abattu par un agent de police blanc sur une rue proche de la Maison-Blanche. L'officier répondait à un rapport de vol dans un magasin de téléphone cellulaire quand il voit un adolescent tenant un téléphone portable, encore dans sa boîte, à proximité du magasin, et lui a tiré dessus.

Olivia Pope (Kerry Washington) est embauchée par la police dans le but de maintenir l'incident en dessous du radar, mais rapidement, les rues avoisinantes sont envahies par des protestants criant : « Stand up, fight back, no more black men under attack. » Le père de l'adolescent, Clarence (belle performance de l’acteur, soit dit en passant), refuse que qui que ce soit s’approche du corps de son fils jusqu’à ce qu’il sache qui l'a tué. Comme les choses n’avancent pas vite, Marcus, un activiste noir, lui apporte une chaise de jardin (d'où le titre de l'épisode) et Clarence s’assoit sur le corps de son fils pendant plusieurs jours.
 


Crédit : Gifthetv/Tumblr

L'épisode prend fin avec l'arrestation de l'officier coupable. Olivia escorte Clarence de la scène du crime jusqu’au bureau ovale, où le président présente ses condoléances, tout ça sur fond de Nina Simone. 

Il était évident pour les téléspectateurs que l’épisode était une référence aux morts de Mike Brown, Trayvon Martin et dernièrement Walter Scott, à la brutalité policière qu’ils ont vécue et aux manifestations qui ont suivi.  
 

J’ai beaucoup aimé cet épisode puisqu’il montrait les deux côtés de la médaille. On pouvait voir non seulement celui de la parenté et des manifestants, mais aussi celui du policier. Par contre, sur les réseaux sociaux, les avis étaient partagés. Certains pensaient que la fin manquait de réalisme, tandis que d’autres ont apprécié l’émission autant que moi. Je peux comprendre qu'on lui reproche de manquer de réalisme, puisque dans la vraie vie, c’est très rare que le coupable écope d’une sentence convenable. En fait, parfois, dès qu’il est question de justice, l’égalité prend le bord.
 
 Crédit : Gifthetv/Tumblr

Au cours des dernières années, il y a eu la création du #BlackLivesMatter pour dénoncer la brutalité policière faite à l’égard des noirs. Différentes manifestations ont lieu à travers les états américains et le slogan Hands up, don’t shoot résonnent dans les rues. Tranquillement, les gens prennent conscience des problèmes d’inégalité et agissent en conséquence pour changer le tout. Oui, les scènes ayant lieu dans l’épisode peuvent être difficiles à regarder, mais elles sont grandement nécessaires à notre société. Pour avancer, il faut en parler et éviter de reproduire les mêmes erreurs.

Je donne un gros shout-out à toute l’équipe de Scandal pour cet épisode percutant, mais si proche de la réalité. Comme Ava Duvernay l’a si bien dit : « Écrire, diriger, produire et diffuser un épisode aussi puissant, ce n’est pas facile. »


Crédit : Cindersinrags/Tumblr

Avez-vous vu l’épisode de Scandal? Que pensez-vous de tout ça? 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES