Si vous pensez à améliorer votre condition physique, il y a plusieurs éléments à prendre en compte afin de couronner le tout de succès. Je pense sincèrement que le choix d’outfit en fait partie. En plus d'une technique hors pair, c’est important d’avoir le vêtement et les chaussures appropriés afin que vous vous sentiez à l’aise et en sécurité (oui, oui). Cela vous permettra de maximiser votre expérience et vos résultats.

 

Il y a une chose à retenir en terme de vêtements de sport : non au coton. Le problème avec cette matière, c'est qu'elle garde l'humidité sur le corps et reste mouillée. Par temps chaud, c'est inconfortable et lorsqu'il fait plus froid, cela peut être dangereux. Le frottement du tissu humide peut aussi causer des irritations et des ampoules. Finalement, le coton retient davantage les odeurs.

Il est aussi important de savoir que le choix de forme et de hauteur de semelle dans une chaussure est crucial, selon l’activité.

Maintenant : quoi porter?

Dans le cas de la course
- Un t-shirt ou une camisole faits de tissu synthétique antibactérien, pas trop serré, qui vous permettra de rester au sec le plus possible.
- ​Un soutien-gorge de sport fait pour les impacts. #AllTheBounce
- Un short (tout dépendant de la température) en nylon ou fibre technique qui est assez ample pour  laisser passer l’air, mais qui ne se prend pas dans vos fesses. Sous-vêtements optionnels. #Yolo
- Des bas pas trop épais, renforcés ou non, en tissu synthétique.
- Une chaussure de course (semelle arquée et coussinée, chaussure flexible et légère) adaptée à votre pronation plantaire et à votre milieu de course (route vs sentier).

Ceci représente les vêtements appropriés lorsqu'on court à l'intérieur ou dehors l'été. Runners World propose un bon outil pour savoir quoi porter en fonction des différentes saisons et conditions atmosphériques.

Crédit : Catherine Létourneau via Polyvore

Dans le cas du weightlifting
- Des leggings en tissu technique, de compression ou pas, afin de ne pas entraver les mouvements et protéger le tibia des éraflures causées par les poids.
- Un chandail relativement ajusté, encore une fois, pour ne pas entraver les mouvements.
- Des genouillères afin de garder les articulations réchauffées et protégées.
- Une chaussure de type haltérophilie (talon surélevé, chaussure lourde et semelle plate) pour avoir une stabilité accrue.

Crédit : Catherine Létourneau via Polyvore
 
Si vous ne vous limitez pas qu'à un seul type d'entraînement, il est nécessaire d'avoir une chaussure polyvalente. Pour ma part, je suis vendue aux chaussures de type entraînement fonctionnel, qui me permettent de m'entraîner avec des poids ou à la course, ou encore de pratiquer certains de mes sports et activités préférés. Leurs semelles plates, leur poids léger et leur robustesse en font une chaussure polyvalente.
 
Crédit : cat_lt/ Instagram
Faire une face séduisante en m'entraînant? Pas sûre!
 
Qu'aimez-vous porter durant vos entraînements?

Plus de contenu