Petite Myriam de 16 ans. Des choses poches de la vie ont fait grossir mon corps un peu trop vite. Souvenir très clair. Je suis dans la salle de bain chez une amie et je remarque les marques rouges sur mon ventre. Badtrip total. Premier contact de mes grafignes de tigresses : j’ai des vergetures.
Réflexe d'urgence : les faire disparaître. Je cours voir mon pharmacien personnel, un peu trop hypocondriaque pour la vraie vie (Google). Je prends mes économies d’adolescente qui travaille dans une boulangerie cinq heures semaines. Je m’achète la meilleure crème antivergeture du Jean-Coutu. J’applique généreusement. Une semaine. Un mois. Aucun effet.

J’ai 22 ans. Le baby de 16 ans a un peu évolué. J’ai vu quelques corps depuis. Des corps d’hommes et de femmes; minces et gros, vieux et jeunes. Beaucoup d’entre eux ont des vergetures. Sur des seins qui ont poussé un peu trop vite, des ventres qui ont donné la vie, des cuisses fortes de leurs histoires...

C’est bin beau tout ça, en théorie. Mais il semble encore très tabou de montrer ses vergetures. Moi la première... (j’ai de magnifiques maillots une pièce pas mal pour cette raison). Récemment, j’ai découvert le compte Instagram Love your lines. Des images de femmes inspirantes, mamans ou pas, qui montrent leur corps tel qu’il est. Le résultat est lumineux et inspirant.

Crédit : Love your lines/Instagram
Dans ce débat, il y a aussi récemment la magnifique Karrueche Tran qui a publié cette photo sur son compte Instagram. Elle a commenté : « C’est moi. J’ai un très petit corps avec des vergetures… Il n’y a rien de mal avec la façon dont Dieu nous a fait. »
 
Crédit : Karrueche Tran/Instagram
Je crois que nous devrions apprendre à aimer ces lignes sur notre corps. Elles racontent notre histoire; nos beaux comme nos tristes moments. J’apprends à aimer mon corps. C’est parfois un combat de ninja ardu que je dois mener contre ma tête. Les idéaux de la beauté sont encrés bien profondément dans mon coco. J’apprends à être fière de ces vergetures qui m’ont tant fait honte. La preuve : c'est ma photo en haut de l'article. Qui sait, peut-être que l’été prochain, j’oserai le bikini!

Quelle relation entretenez-vous avec vos vergetures?

Plus de contenu