J’ai le motton ces temps-ci. J’écoute Oh My Love de John Lennon en boucle pis j’ai le cœur pis la gorge qui me serrent. Cette chanson a beau avoir les plus belles et douces paroles du monde, je ne sais pas pourquoi, la mélodie me rend tellement triste. Elle me rappelle mon couple un peu. La chanson au complet, je veux dire. Les paroles et la mélodie. Pis ça me donne le motton comme ce n’est pas possible.

Je me trouve dans un genre d’impasse en ce moment. D’un côté, ça n’a jamais été mieux dans le quotidien avec mon copain. D’un autre côté, il y a eu quelques incidents, peu nombreux, mais quand même de trop, qui m’ont fait tout remettre en question, presque du jour au lendemain.

Et quand je parle d’incidents, ce n’est rien de majeur et d’inquiétant. Non, ce sont plutôt des petits gestes qu’il a posés, mais qu’il n’aurait pas dû, ou encore d’autres qu’il aurait dû poser, mais qu’il n’a pas faits. Le pire, c’est que c’est pas mal inconscient de sa part. Sauf que ça se répète. Et que ça soit intentionnel ou pas, je ne suis pas le genre de fille à négocier qu’on me respecte au rabais.

J’ai envie de parler du sentiment tellement déchirant qui m’habite en ce moment. De ma petite voix en dedans qui me dit que même si je lui explique pourquoi je trouve ce genre d’incidents inacceptables, et que même s’il comprend et s’excuse sincèrement sur le coup, la situation risque de se répéter au fil des années.

Je suis censée faire quoi une fois que je pense à ça? Crisser mon camp sur-le-champ? Délaisser le petit bout de vie qu’on s’est parti à deux pis que j’aime tant parce qu’il risque de me faire de la peine, sans même le faire exprès, « YINKE » une fois de temps en temps?

Ou alors je continue, un peu comme en marchant sur un champ de mines, en ayant toujours peur que ça me saute en pleine face LA fois qui sera de trop? J’attends que ça me fasse encore plus mal, que ça me devienne insupportable? Ou que ça passe?

Je sais qu’on ne peut pas changer une personne, mais j’ai quand même envie de donner une chance au coureur. Parce que je l’aime tellement, ce gars-là. Il vient me chercher dans les tripes. C’est sûr qu’on a été taillés du même bloc, lui et moi. Et je sais qu’il m’aime autant et qu’il ne voudrait jamais me faire de peine volontairement.

Sauf qu’en même temps, j’ai tellement peur de reporter le problème à plus tard. Si c’est quelque chose que je ne peux pas supporter et que lui ne pourra peut-être pas changer, à quoi bon rester? Si je suis pour partir éventuellement, je ne veux pas non plus attendre que notre petit bout de vie à deux soit tressé trop serré. C’est déjà souffrant maintenant, il me semble que ça ne risque que d’empirer avec le temps.

Honnêtement, je ne sais pas quoi faire pour l’instant. Je pense quand même que je vais juste attendre un peu et laisser les choses aller parce que ça me fait encore trop souffrir de m’imaginer sans lui à mes côtés.

Mais pour la première fois depuis qu’on est ensemble, je réfléchis sérieusement à l’éventualité où lui et moi, ça pourrait ne plus fonctionner. Pis CÂLICE que ça me donne le motton, c’est pas possible.

Vous êtes-vous déjà senties comme moi? Et il s’est passé quoi, finalement?

Je ne sais même pas si je veux vraiment lire vos conseils et vos expériences parce que ça me fait un peu peur… mais shootez-les-moi donc pareil. J’en ai besoin. 😉

Plus de contenu