J’ai fait un enfant avec un Français. Mine de rien, ça m’oblige à essayer de comprendre et d'enseigner le meilleur de nos deux cultures pour que ma fille ne soit pas pognée le cul entre deux chaises (comme beaucoup d’enfants nés d'un parent immigrant).

Chaque année, je passe un minimum de deux semaines en France, puisque c’est important pour mon copain de voir sa famille. C'est aussi important pour moi de comprendre d’où il vient pour voir où notre famille s’en va.

Sauf que... Quand je m'informe sur le statut de la femme en France, j’ai le goût de vomir. Pis vous savez quoi? J’haïs ça me faire traiter de conne, même si c’est juste pour rire. J'haïs ça me faire traiter de salope en pleine rue parce que je porte des shorts.

Évidemment, j’avais donc des réticences à assister à la conférence de presse organisée pour le lancement du livre « Ces Françaises qui ne vieillissent pas » de Mireille Guiliano. 

Voici un résumé de mes réticences (lolol) :

  • J’ai feuilleté le livre et le contenu ne m'a pas touché.
  • Judith Ritchie animait la conférence, et on s'entend que ma réalité est très loin de la sienne.
  • J’étais la plus jeune blogueuse de la gang.
  • Et sûrement la plus féministe de la gang 😉

 


Crédit photo : Carolane Stratis

Cependant, j’ai laissé la chance au coureur. Je ferais preuve de mauvaise foi en discréditant tous les conseils donnés dans le livre. Premièrement, elle donne une place importante à l’alimentation. C’est vrai que je trouve ça idiot de faire des régimes, parce que perso, je ne suis pas capable de me priver de quelque chose pendant longtemps sans tomber dans l’excès. Je suis aussi une grande fan de fromage et j’ai compris comment fonctionnait le mode de vie à la française après quelques apéros suivis d'une crise de foie. C’est vrai aussi qu'en France, c'est pas mal plus facile de se déplacer à pied qu'en voiture!

Là où le bât blesse, c’est l’importance que l’auteure accorde au regard des autres. Pendant la conférence, en faisant un énième parallèle avec la lourde silhouette des Américaines, elle a dit de quoi du genre : « Si vous ne prenez pas soin de vous pour vous, faites-le au moins pour les autres. » Je capotais. Elle a aussi laissé entendre que dans la vie, même si vous êtes intelligente, les gens vous accorderont moins d'importance si vous n'êtes pas fancy. 

WOW.

On s'entend, dans la vie, il ne faut JAMAIS s'habiller pour plaire à une autre personne que soi. C’est clair? C’est à la base de l’acceptation de soi, pis même si c’est cliché à dire, une fille bien dans sa peau est vraiment plus belle qu’une personne bien mise. 

À un certain point de la conférence, je me sentais presque mal, parce que ma fille avait été malade la nuit précédente et j'avais priorisé le temps passé avec elle au lieu de me laver les cheveux. Mais en rentrant au bureau, j'ai ouvert TPL et TPL Moms, et je me suis dit fuck that. J'aime ben mieux avoir mon cerveau et mes idées que des cheveux parfaits tous les jours.

Si ça vous tente de lire le livre quand même, allez-y. On y propose des trucs intéressants. Gardez simplement en tête que si vous ne faites pas quelque chose pour VOUS, ça ne vaut pas la peine d'être fait! Point.

Page d'accueil